Laftit devant les représentants : Les élections de septembre, un tournant historique sur le chemin de la démocratie marocaine

Laftit devant les représentants : Les élections de septembre, un tournant historique sur le chemin de la démocratie marocaine

Le ministre de l’intérieur, Abdelouafi Laftit, a affirmé mercredi à Rabat que les dernières échéances électorales représentent un tournant historique par excellence sur le chemin de la démocratie, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, garant de la pérennité du choix démocratique et du bon fonctionnement des institutions constitutionnelles.

Exposant les grandes lignes du budget sectoriel de son ministère au titre de l’année 2022 lors d’une réunion de la commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants, il a estimé qu’il est permis de considérer ce succès comme une preuve, si besoin est, de la solidité de l’expérience démocratique au Maroc, sachant que les dernières élections sont les troisièmes échéances organisées dans les délais après les grandes réformes politiques et constitutionnelles réalisées depuis la nouvelle Constitution de 2011.

Et de souligner que le succès dans l’organisation de ces élections renforce les acquis accumulés et conforte la confiance des citoyens dans l’acte et l’action politiques, illustrant également la lourde responsabilité reposant sur les pouvoirs publics dans leur mobilisation en faveur de l’achèvement des chantiers et réformes lancés sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI. Il a aussi noté que malgré les circonstances exceptionnelles liées à l’épidémie de Covid-19 qui ont nécessité une forte et large mobilisation des services centraux et territoriaux du ministère pour limiter le champ de sa propagation et ses incidences, le ministère de l’intérieur a réussi à poursuivre inlassablement la réalisation des chantiers et autres projets programmés, veillant à trouver des solutions efficientes et adaptées à la conjoncture, outre le maintien de l’ordre et la sécurité des biens et des personnes.

Dans ce contexte national et international marqué par les répercussions fâcheuses de la pandémie qui a affaibli l’économie et causé des déséquilibres structurels, il n’en reste pas moins, a-t-il ajouté, que le Royaume peut s’enorgueillir d’avoir pu organiser dans les délais légaux les élections prévues et, qui plus est, se sont déroulées dans le respect total des mesures préventives.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *