Politique

Le ministère de la justice rassure les dénonciateurs de cas de torture

© D.R

Les dénonciateurs de cas de torture n’ont rien à craindre. En effet, le ministère de la justice et des libertés a tenu à démentir que son communiqué en date du 10 juin dernier concernant les allégations de torture comporte une quelconque menace pour les personnes ayant rapporté des cas de torture aux instances compétentes.

Cette sortie du département de Mustapha Ramid vient en réaction à un communiqué de la Commission marocaine de lutte contre la torture (CMLT), publié le 3 juillet et dans lequel la CMLT a prétendu que les déclarations du ministre de la justice et des libertés contenues dans le communiqué du 10 juin comportaient des menaces pour les personnes rapportant des cas de torture.

Le ministère de la justice et des libertés a voulu dans ce sens souligner que la mise en œuvre des procédures juridiques concernant les allégations mensongères sur de présumés cas de torture, évoquée dans le communiqué du ministère, intervient suite à la hausse significative des allégations mensongères qui sont véhiculées de mauvaise foi à travers les médias et les réseaux sociaux en vue de porter atteinte à la réputation de personnes et aux institutions nationales. «Ledit communiqué stipule aussi la fin de l’impunité via une procédure rigoureuse du ministère public, conformément aux lois du Royaume, pour toute personne qui s’avère être impliquée ou ayant participé à un acte de torture ou à toute autre pratique inhumaine», précisent les responsables au ministère de la justice.

Par ailleurs, le ministre de la justice et des libertés a réitéré la détermination de son département à faire face avec rigueur au phénomène de la torture et à continuer à mener une politique de partenariat qu’il a amorcée avec les associations des droits de l’Homme œuvrant dans ce domaine, à travers en particulier l’implication de médecins proposés par les instances des droits de l’Homme dans le cadre d’un staff médical tripartite lors des expertises médicales.

Articles similaires

Politique

La femme Rniste tient son 3è Forum régional à M’diq

Les mécanismes de renforcement de la participation des femmes ont été discutés

Politique

Samira Djouadi, une femme engagée contre la tentation des extrêmes

La Franco-Marocaine est candidate à la IXème circonscription des Français de l’étranger

PolitiqueUne

Dans le cadre de leurs 2èmes Assises : Aziz Akhannouch encourage les ingénieurs du RNI à s’engager en politique

Cet événement a constitué, selon le président du RNI, une occasion pour...