Politique

Le PAM mobilise les partis politiques

© D.R

Le Parti authenticité et modernité (PAM) adresse un mémorandum aux partis politiques. La formation dirigée par Mustapha Bakkoury veut ainsi marquer le troisième anniversaire de l’adoption de la Constitution.

Le mémorandum dont ALM détient copie convie, en effet, les différentes forces politiques nationales à une réflexion commune sur un certain nombre de questions stratégiques pour le Maroc et la société. «Cette initiative s’appuie sur trois considérations, notamment le rôle important conféré par la Constitution aux partis politiques dans la consécration de l’Etat de droit et des institutions ainsi que la promotion d’une culture politique nouvelle, axée sur un dialogue national permanent impliquant l’ensemble des acteurs politiques de la majorité et l’opposition», lit-on dans le document. A cela s’ajoutent également l’adoption d’une démocratie participative et la mise en place d’un débat pluriel sur les dossiers stratégiques du Royaume et son intégrité territoriale. Les responsables au PAM ont déterminé six dossiers susceptibles de faire l’objet d’une réflexion commune et d’une mobilisation. Le parti dit avoir choisi ces questions parce qu’elles sont reliées les unes aux autres.

Dans les détails, le PAM lance premièrement un appel pour la réalisation d’un saut qualitatif en matière de mobilisation autour de la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire national, le but étant de déboucher sur une instance nationale de défense de l’intégrité territoriale. Le deuxième point concerne l’identité marocaine, dans ses dimensions géographique, éthnique, religieuse, linguistique et culturelle, pour en faire un levier de développement.

Le troisième dossier est relatif, pour sa part, à la parité entre les hommes et les femmes, tant au niveau de la composition des appareils nationaux, régionaux et locaux des partis qu’au niveau des listes de candidature aux prochaines élections communales, régionales et législatives.

S’agissant de la quatrième question, elle se rapporte aux mesures visant à garantir les conditions nécessaires à la préservation des étapes accomplies par le Royaume, avec comme objectif la garantie d’un scrutin libre et transparent, à travers le renforcement des institutions de l’Etat de droit.

Enfin les deux derniers points concernent l’adhésion individuelle et collective pour réussir un modèle marocain pour tous et la nécessité de se préparer aux nouveautés prévues par la Constitution.

Pour les responsables du PAM, le traitement de ces questions demande la conjugaison des efforts de toutes les composantes de la société marocaine, avec en premier lieu les partis politiques. Reste maintenant à connaître la position des autres partis, notamment la majorité, surtout lorsqu’on sait que les relations entre le PAM et le PJD (Parti de la justice et du développement) qui conduit la majorité parlementaire actuelle, ont souvent été tumultueuses.
 

Articles similaires

PolitiqueUne

Les femmes RNIstes pour la 13ème région élisent leur présidente

Rachida Ben Bouazza Habri, coordinatrice du parti en France, vient d’être élue...

Politique

La femme Rniste tient son 3è Forum régional à M’diq

Les mécanismes de renforcement de la participation des femmes ont été discutés

Politique

Samira Djouadi, une femme engagée contre la tentation des extrêmes

La Franco-Marocaine est candidate à la IXème circonscription des Français de l’étranger

PolitiqueUne

Dans le cadre de leurs 2èmes Assises : Aziz Akhannouch encourage les ingénieurs du RNI à s’engager en politique

Cet événement a constitué, selon le président du RNI, une occasion pour...