Le parti s’attend à une «offre convenable» : L’USFP favorable à l’entrée au gouvernement

Le parti s’attend à une «offre convenable» : L’USFP favorable à l’entrée au gouvernement

Driss Lachguar a relevé que le parti, au vu des voix qu’il a récoltées, ses référentiels, son programme, sa force politique, ses relations et ses alliances au passé comme à l’heure qu’il est, devrait faire partie du pouvoir exécutif en cette étape.

Le parti de la rose veut rejoindre la future majorité gouvernementale. En effet, le conseil national de l’Union socialiste des forces populaires (USFP) s’est dit favorable à la participation au prochain gouvernement si le parti «reçoit une offre convenable et en phase avec l’ambition de former un cabinet solidaire, homogène et fort». Dans un communiqué sanctionnant les travaux de sa session tenue dimanche soir en présentiel et en distanciel, le conseil national, «en faisant part d’une ambition légitime de faire partie du prochain gouvernement, affirme respecter les choix du chef de gouvernement désigné, chargé de la former». Le conseil exprime, en outre, «la disposition de l’USFP à servir la patrie à partir de n’importe quelle position lui permettant d’accompagner la nouvelle étape», ajoute le communiqué.

Par ailleurs, le conseil a mandaté la direction du parti pour gérer la prochaine étape, pour ce qui est de la position du parti dans la nouvelle carte politique ainsi que l’orientation qu’il devrait adopter, en harmonie avec ses idéaux politique et idéologique et avec le choix le Maroc d’abord : Une nouvelle alternance avec un horizon social et démocratique”. D’autre part, le conseil, après examen de la situation politique actuelle suite aux résultats des élections et ce qui a en a découlé comme cartes régionales et communales, «exprime la fierté qu’inspirent les résultats obtenus par le parti, qui lui ont permis de se positionner parmi les 4 premières formations». Les résultats de l’USFP, son programme, son poids politique et électoral ainsi que l’orientation populaire pour un changement à vocation sociale «confortent la justesse de notre attachement à une alternance avec un horizon social et démocratique».

Présentant le rapport politique, le premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a relevé que le parti, au vu des voix qu’il a récoltées, ses référentiels, son programme, sa force politique, ses relations et ses alliances au passé comme à l’heure qu’il est, devrait faire partie du pouvoir exécutif en cette étape, considérant que «cela ne tient pas uniquement aux résultantes de l’opération électorale, mais se rapporte à la présence d’une offre claire et détaillée faite par le chef de gouvernement désigné, laquelle définira notre position finale». «Compte tenu des résultats, notre place est au sein de l’équipe gouvernementale pour accompagner la nouvelle étape et la mise en œuvre du nouveau modèle de développement, mais en même temps, nous sommes un parti démocratique et nous respectons la démarche démocratique, dans son esprit et sa forme», a-t-il ajouté. Lors du triple scrutin du 8 septembre, l’USFP était arrivé 4ème avec 35 sièges.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *