Le RNI lorgne les prochaines Législatives

Le RNI lorgne les prochaines Législatives

Le parti de la colombe pense déjà aux prochaines élections. En effet, le RNI (Rassemblement national des indépendants) vient de réunir son conseil national à Tanger. Dans la déclaration finale, le RNI a appelé l’ensemble de ses membres à «davantage de mobilisation, de conjugaison des efforts et de développement des outils de communication et d’action au niveau de toutes les structures nationales, régionales et locales du RNI, en vue de relever le défi des prochaines élections et renforcer la position du parti et son rayonnement dans le paysage politique national».

Le parti pense donc à renforcer sa place sur l’échiquier politique national sachant que le RNI a rejoint quelques mois auparavant la coalition gouvernementale. D’ailleurs, la participation au gouvernement a également été débattue par les membres du conseil national.

«La participation au gouvernement d’Abdelilah Benkirane s’inscrit entièrement dans l’intérêt du Maroc et répond à la conviction que la patrie passe avant tout calcul politique étriqué», a affirmé, samedi à Tanger, le conseil national du parti réuni en session ordinaire.

Il a également été question du dossier du Sahara marocain. Dans ce sens, le conseil national du RNI a mis l’accent sur l’importance de la mobilisation et de la veille permanente pour défendre la cause de l’intégrité territoriale du Royaume, appelant à «la libération immédiate des Marocains séquestrés dans les camps de la honte à Tindouf».

S’agissant de la question des droits de l’Homme, la déclaration finale du conseil national a salué «le volontarisme du Maroc dans son action en matière des droits de l’Homme sur la base de la Constitution de 2011 et sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI». Le parti a également appelé à «renforcer davantage ces droits, sans se soucier de certains rapports non objectifs émis par des ONG internationales hostiles au Maroc et se plaçant au service d’agendas politiques».

Entente gouvernementale

Il faut préciser que le président du RNI, Salaheddine Mezouar, a prononcé un discours au lancement des travaux du conseil national. Il a affirmé devant son conseil national que l’objectif principal du Rassemblement national des indépendants est de contribuer à la consécration de la stabilité politique du Maroc, à la promotion de la démocratie locale, le renforcement de l’intégration économique et l’élargissement de la classe moyenne. Mezouar a fait savoir que son parti «œuvre selon une approche dépassant la vision du court terme, qui ne prend pas en compte les mutations sur la scène internationale, avec pour principal crédo la contribution à la consécration de la stabilité qui caractérise le Maroc».

Le ministre des affaires étrangères et de la coopération n’a pas manqué de rassurer sur l’entente avec ses alliés à la majorité gouvernementale. il a ainsi noté que le RNI, «pleinement engagé dans l’action gouvernementale en parfaite harmonie avec ses partenaires de la majorité, s’attelle, sur le plan politique, au parachèvement de la structure institutionnelle telle que prévue par la Constitution de 2011, notamment concernant les élections locales, le renouvellement de la Chambre des conseillers et le projet de la régionalisation avancée, en lien avec la cause de l’intégrité territoriale du Royaume».

Mezouar a bifurqué sur la dynamique de la diplomatie dont il est le numéro un au gouvernement, que ce soit au niveau du repositionnement stratégique du Maroc dans l’axe de coopération Sud-Sud ou de l’action ferme visant à défendre le dossier de l’intégrité territoriale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *