Le RNI voit grand pour cette ville : Aziz Akhannouch élu Maire d’Agadir

Le RNI voit grand pour  cette ville : Aziz Akhannouch élu Maire d’Agadir

Aziz Akhannouch, président du Rassemblement National des Indépendants, a été élu vendredi maire de la ville d’Agadir après avoir obtenu 51 voix.

C’est officiel, le numéro un du RNI est désormais le président du conseil communal de la ville d’Agadir en succédant à Saleh Elmalouki (2015-2021) du parti Justice et développement. M. Akhannouch aspire à en faire une véritable métropole.

Seul candidat en lice et conforté par les élections du 08 septembre marquées par une domination du parti de la colombe au niveau national, régional et local, M. Akhannouch a obtenu 51 voix.

Le RNI était arrivé premier aux élections du 8 septembre au niveau de la commune d’Agadir en décrochant 29 sièges, suivi par le parti Authenticité et Modernité (PAM) qui a obtenu 6 sièges et devant le PJD et l’Union socialiste des forces populaires (’USFP) qui ont remporté chacun 5 sièges, et l’Istiqlal qui s’est contenté de 4 sièges. D’autres formations politiques se partagent les 12 sièges restants de la commune. La liste du chef du RNI pleine de jeunes talents issus des quatre coins de la ville a dominé la circonscription d’Agadir, avec plus de 24.000 voix.

Lors de cette session plénière, tenue en présence d’Ahmed Hajji le wali de la région de Souss-Massa, il a également été procédé à l’élection des dix vice-présidents, du secrétaire du Conseil ainsi que de son adjoint.

Notons que la loi organique sur les communes autorise à Aziz Akhannouch le Chef du Gouvernement à cumuler la primature avec la mairie. Elle interdit d’autres types de cumuls, tels que député et ministre par exemple.

Désormais Agadir est le nouveau fief du RNI qui nourrit de grandes ambitions pour la ville de la Renaissance où le parti préside également le Conseil de la région Souss-Massa.

Animé par la volonté de servir cette ville clé du royaume, le RNI accompagnera la vision royale pour en faire le centre névralgique du royaume avec notamment le lancement d’une série de projets dont le programme de qualification urbain d’Agadir (2020-2024) pour un investissement total de 6 milliards de DH , et qui amorce une nouvelle étape dans la promotion du rôle de la ville en tant que pôle économique intégré et locomotive de toute la région. Ainsi que le Plan d’accélération industrielle dans la région de Souss-Massa, et qui contribuera à faire de la Région un pôle économique majeur, capable de créer de l’emploi, de valoriser ses richesses, de soutenir ses secteurs productifs pour assurer une croissance inclusive, au service du citoyen.

M. Akhannouch aura la tâche de mener à bien ces différents projets. Son programme chiffré pour le décollage de la ville comprend 25 mesures et 50 interventions opérationnelles durant la prochaine décennie en faisant d’Agadir une ville pourvoyeuse d’emplois avec la création de 100.000 emplois décents, et une plus grande compatibilité entre l’offre d’enseignement et de formation et le marché du travail.

Dans une déclaration par l’occasion, M. Akhannouch s’est dit être fière et honoré d’avoir été choisi pour présider le Conseil municipal d’Agadir et qu’il travaillera d’arrache-pied avec tous les partenaires pour résoudre les problématiques dans cette ville, et pour accompagner la vision royale surtout que Sa Majesté le Roi accorde un intérêt particulier à la ville d’Agadir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *