Législatives 2021 : Le profil des électeurs en bref

Législatives 2021 : Le profil des électeurs  en bref

La répartition des électeurs par genre fait ressortir une prédominance des hommes. Ces derniers représentent 54% des inscrits contre 46 % de femmes. Plus de la moitié des votants proviennent des espaces urbains.

La campagne électorale est officiellement ouverte. A l’heure où les citoyens font connaissance avec leurs futurs élus, un rappel du profil des électeurs s’impose. Ils sont en effet 17.983.490 personnes à s’inscrire aux listes électorales des législatives de 2021 dont 2.280.898 nouveaux électeurs comparé aux dernières échéances électorales.
La répartition des électeurs par genre fait ressortir une prédominance des hommes. Ces derniers représentent 54% des inscrits contre 46 % de femmes. Plus de la moitié des votants proviennent des espaces urbains. On relève dans ce sens un ratio de 54% tandis que les 46% autres sont issus des zones rurales.
De même, la segmentation par âge démontre que 23% des électeurs ont 60 ans et plus, alors que 9% ont entre 55 et 59 ans et 20% entre 45 et 54 ans. Les votants âgés de 35 à 44 ans représentent, pour leur part, 21% des électeurs, contre 19% pour la tranche des 25-34 ans et 8% pour les 18-24 ans.

Les élections cette année se tiendront dans un contexte particulier. Parallèlement aux nouveautés organisationnelles du scrutin du 8 septembre, le déroulement de la campagne répondra également aux exigences sanitaires. Les partis politiques sont ainsi obligés d’ajuster leurs stratégies de communication, de recourir aux techniques numériques à l’instar des visioconférences et meetings hybrides ainsi que de limiter au minimum les rencontres conventionnelles et d’observer scrupuleusement les restrictions en vigueur contre la pandémie.

A cet effet, les partis sont appelés à élaborer une feuille de route souple et aisément adaptable à la situation pandémique. Ceci passe par l’ajustement des techniques de communication avec les mesures préconisées par les autorités sanitaires et les orientations du gouvernement en matière de gestion de la pandémie.
Il est à noter que la campagne électorale, qui prendra fin mardi 7 septembre à minuit, a été précédée par le dépôt des candidatures aux élections générales. Une opération qui s’est déroulée du 16 au 25 août à minuit. Les candidats en lice, issus de 32 partis en situation régulière pour le prochain scrutin, couvrent des circonscriptions électorales locales et régionales.

Pour rappel, le montant global de la contribution de l’Etat au financement des campagnes électorales pour l’élection des membres de la Chambre des représentants est fixé à 160 millions de dirhams. La contribution de l’Etat au financement des campagnes électorales pour les communales s’élève pour sa part à 180 millions de dirhams contre 80 millions de dirhams pour les régionales.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *