L’équipe nommée est plus compacte : Une nouvelle architecture gouvernementale

L’équipe nommée est plus compacte : Une nouvelle architecture gouvernementale

L’année 2019 a été marquée par la nomination d’un nouveau gouvernement. Il ne s’agissait pas de changer de casting mais d’aller vers une véritable rupture.

Dans ce sens, il a été procédé à la nomination d’une équipe plus compacte. Il faut dire que les grands contours de ce chantier avaient été dessinés par le Souverain dans le discours du Trône. SM le Roi Mohammed VI avait, en effet, mis en avant le renouvellement au niveau des postes de responsabilité au sein des institutions et des instances politiques, économiques et administratives, y compris le gouvernement.

«A cette fin, à l’horizon de la rentrée prochaine, Nous chargeons le chef de gouvernement de soumettre à Notre appréciation des propositions visant à renouveler et enrichir les postes de responsabilité, tant au sein du gouvernement que dans l’Administration, en les pourvoyant de profils de haut niveau, choisis selon les critères de compétence et de mérite», avait indiqué le Souverain affirmant vouloir mettre à contribution des profils dotés d’une nouvelle mentalité, à même de hisser l’action à des niveaux supérieurs, pour réunir les conditions de réussite de cette nouvelle étape. Quelques semaines après, un nouvel Exécutif a vu le jour. Ainsi, SM le Roi a reçu le 9 octobre, à la Salle du Trône au Palais Royal de Rabat, le chef de gouvernement et les membres du gouvernement dans sa nouvelle mouture après restructuration de l’architecture gouvernementale. Sur les 40 portefeuilles de l’équipe sortante, le nouveau cabinet ne compte que 24 ministères.

Dans le détail, ce sont 18 ministres et 5 autres délégués qui composent la nouvelle équipe. La moyenne d’âge est de 58 ans. Cela dit, plusieurs ministres très jeunes avec une moyenne d’âge de 45 ans ont effectué leur entrée. Les grandes nouveautés concernent par ailleurs la mise en place d’une nouvelle architecture. Il a été procédé au rattachement de la société civile et les relations avec le Parlement au ministère d’État chargé des droits de l’Homme. La réforme administrative a été confiée au département de l’économie et des finances. Le département de l’industrie a été chargé de l’économie verte. Aussi, il a été question de réunir les ministères de la jeunesse et de la culture. Il faut signaler en outre que les secrétariats d’État ont disparu de la nouvelle composition gouvernementale. Le nouveau gouvernement sera chargé de conduire les chantiers ouverts actuellement mais également participer à de nouveaux projets qui seront lancés dans les prochains mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *