L’urgence sanitaire prolongée jusqu’au 10 juin

L’urgence sanitaire prolongée jusqu’au 10 juin

Plateformes électroniques de doléances, loi de finances rectificative… plusieurs annonces gouvernementales

Les gestes barrières et le port des masques de protection resteront obligatoires même en cas de levée progressive du confinement. A cela s’ajoute le lancement d’une application de notification à l’exposition au Covid-19 par le ministère de la santé et le ministère de l’intérieur.

Le confinement prorogé de trois semaines supplémentaires. C’est l’annonce phare de ce début de semaine. Ainsi, un décret prolongeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juin prochain sera adopté dans les prochains jours par le Conseil de gouvernement. Le chef de gouvernement qui effectuait ce lundi une déclaration devant les deux Chambres parlementaires dans le cadre de l’article 68 de la Constitution a expliqué cette décision par l’apparition continue de foyers de contagion. «Rien qu’à Casablanca, les services du ministère de la santé ont découvert hier (dimanche) 99 cas supplémentaires confirmés de Covid-19 dans des clusters», a-t-il indiqué. Et d’ajouter : «Certes, la situation épidémiologique dans notre pays reste stable actuellement, mais elle est toujours inquiétante. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé de prolonger le confinement». Cela dit, la même source a fait savoir que le gouvernement travaille en parallèle sur une stratégie pour le déconfinement.

Pré-requis

Le responsable a détaillé ainsi les pré-requis à tout déconfinement, à savoir la capacité d’accueil des structures sanitaires qui doivent être capables de recevoir à la fois des cas du coronavirus ainsi que les autres maladies et cas urgents. Le deuxième pré-requis concerne la capacité de dépistage quotidien dans le réseau de laboratoires habilités à travers le Royaume avec l’objectif d’atteindre les 8.000 tests par jour. Il est question de constituer des stocks suffisants de matériels médicaux avant le déconfinement. A titre d’exemple, il faut un stock disponible de 150 millions de masques de protection.

Principes de déconfinement

Le chef de gouvernement a indiqué que d’autres principes devront également être respectés, notamment la progressivité dans la levée du confinement. La dimension territoriale sera également prise en compte tout comme la flexibilité avec la possibilité de revenir en arrière concernant certaines décisions.
Enfin, il y aura une discrimination positive, notamment en faveur des personnes âgées de plus de 65 ans et les gens atteints d’une maladie chronique. De même, les gestes barrières et le port des masques de protection resteront obligatoires même en cas de levée progressive du confinement. A cela s’ajoute le lancement d’une application de notification à l’exposition au Covid-19 par le ministère de la santé et le ministère de l’intérieur.
Plateforme
de doléances

En rapport avec le dispositif de soutien financier aux familles, le chef de gouvernement a annoncé que le gouvernement recevait depuis plusieurs jours des réclamations de la part de nombreuses familles. Celles-ci estiment qu’elles sont éligibles aux dispositifs de soutiens financiers de l’Etat pour les ménages affectés sur le plan économique par le confinement. Dans ce sens, le gouvernement s’apprête à lancer dans les prochains jours une plateforme électronique dont le but est de recevoir les doléances des ménages concernés. La même source annonce que les dossiers répondant aux critères seront réexaminés avec la possibilité de versement des indemnités spéciales Covid-19 avec effet rétroactif.

Série de concertations

Le gouvernement va lancer dès la semaine prochaine des consultations élargies avec différents acteurs politiques et professionnels. Ainsi, les partis politiques, les centrales syndicales ainsi que les associations professionnelles seront invités à des réunions avec le gouvernement pour discuter des scénarios après le coronavirus. Dans ce sens, le chef de gouvernement a fait savoir que l’Exécutif travaille actuellement sur une stratégie de relance économique. De nombreuses mesures sont ainsi étudiées, notamment la relance des activités des entreprises par la commande publique et les aides aux PME. Sur le plan international, la situation sur le plan économique n’est pas encore claire avec de nombreux secteurs complètement paralysés tels que celui de l’aviation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *