Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques

Maroc-Espagne : un manifeste signé par 9 partis politiques

Neuf partis politiques marocains ont signé samedi un manifeste pour exprimer leur dénonciation et désapprobation de l’accueil par l’Espagne du chef de la bande séparatiste Brahim Ghali en utilisant une fausse identité qui incarne le comportement des milices et des gangs criminels.

Les signataires de cette déclaration conjointe soulignent que «cet accueil est un acte inacceptable et condamné, et une provocation pure et simple du Royaume du Maroc, et il est en contraste frappant avec la bonne qualité des relations bilatérales entre les deux peuples et les deux pays et en contradiction avec les règles du bon voisinage, d’autant plus que cette personne fait l’objet de graves accusations liées à des violations des droits de l’Homme et elle est accusée de nombreux crimes contre l’humanité commis à l’encontre des séquestrés des camps de Tindouf».

Lesdits partis réitèrent leurs appuis des actions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour défendre l’intégrité territoriale du Royaume qui jouissent d’un consensus national et qui ont permis au Royaume de réaliser de nombreux acquis au sujet de la question du Sahara Marocain.

Ceux-ci expriment leur «dénonciation de l’indulgence et la collusion des autorités espagnoles pour accueillir une personne hostile au Royaume du Maroc en violation totale de la loi, et en ignorant les intérêts vitaux d’un pays voisin et partenaire ».

Les signataires de cette déclaration appellent le gouvernement du pays ibérique à définir clairement sa position quant à cette violation flagrante et à prendre des mesures immédiates pour y remédier. Les 9 partis rejettent par la même occasion les justifications et excuses présentées par certains responsables du gouvernement espagnol.

Le même document ajoute que «les partis politiques marocains sont totalement convaincus que les actes criminels commis par Brahim Ghali doivent faire l’objet de poursuites judiciaires devant les juridictions espagnoles vu les nombreuses plaintes déposées contre lui devant les tribunaux par ses nombreuses victimes.

Les signataires de ce manifeste appellent les différentes forces vives en Espagne à agir rapidement et à donner la priorité à la voix de la sagesse et aux intérêts suprêmes communs des deux pays, afin de réparer immédiatement cette grave violation du droit du Maroc, et de réparer également les dommages qu’elle a causés aux relations de longue date entre les deux peuples et les deux pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *