Maroc: Lahcen Haddad défie Laenser

Maroc: Lahcen Haddad défie Laenser

Qui sera le nouveau secrétaire général du parti de l’épi? A moins de deux mois du congrès national du Mouvement populaire (majorité gouvernementale), la question se pose avec acuité. Les pronostics donnaient déjà l’actuel secrétaire général, Mohand Laenser, victorieux lors du prochain congrès avant que Lahcen Haddad, ministre du tourisme dans le gouvernement Benkirane au nom du MP, ne décide de jouer le trouble-fête et tenter sa chance pour devenir numéro un des «Harakis».

Joint au téléphone par ALM, Lahcen Haddad a confirmé depuis Dubai son intention de briguer un mandat à la tête du parti fondé par Mahjoub Aherdane. «Je n’ai pas encore officialisé ma candidature mais je dois le faire dans les prochains jours. Ma candidature répond à une demande forte de la part de nombreux militants dans plusieurs régions ainsi qu’un nombre considérable de parlementaires», dit-il. Haddad veut ainsi envoyer un message clair selon lequel sa candidature est solidement appuyée au sein de son parti.

Car ce dernier sait déjà qu’il aura besoin de soutiens lors du prochain congrès devant un candidat de taille en la personne de Mohand Laenser, l’une des figures historiques du Mouvement populaire. «M. Laenser a bien évidemment son poids ainsi que le respect et l’estime au sein de notre parti mais je pense que le moment est venu pour insuffler un renouveau dans nos instances. Nous vivons aujourd’hui dans une nouvelle ère qui n’obéit pas forcément aux règles du leadership charismatique ou historique», explique Haddad. Et de conclure : «J’espère que je ne serais pas le seul candidat. Je souhaite plutôt que d’autres candidats vont se manifester d’ici le prochain congrès.

Le mieux serait d’avoir trois ou quatre candidats pour le poste de secrétaire général du parti pour renforcer la démocratie interne au Mouvement populaire». Si Lahcen Haddad et Mohand Laenser sont les seuls candidats connus pour le moment, d’autres responsables du parti pourraient franchir le pas avant le congrès national. Mais une chose est sûre, chaque candidat devra s’assurer tout d’abord du soutien au sein des instances du parti mais également dans les régions pour renforcer ses chances. Pour rappel, le bureau politique du parti a décidé lors de sa dernière réunion à l’unanimité d’organiser à Rabat le Congrès national les 21 et 22 juin prochain.

Lors de la même réunion, un appel a été lancé par les membres du bureau politique à toutes les sous-commissions à accélérer leur rythme de travail, en particulier la sous-commission de l’accréditation des congressistes afin assurer la tenue des congrès provinciaux dans les plus brefs délais, et la sous-commission des statuts et règlements à qui incombe la mission de proposer une procédure réglementaire devant encadrer les candidatures et la campagne électorale pour le poste de secrétaire général du Mouvement populaire.

Il faut signaler qu’une réunion du conseil national a été convoquée pour le 18 mai. Les préparatifs pour le prochain congrès seront certainement au centre des débats. A noter enfin que le congrès national du MP sera très suivi puisque le parti est membre de la coalition politique aux commandes du gouvernement depuis les dernières élections législatives.

Le PJD (Parti de la justice et du développement), chef de file de la majorité, devra suivre avec attention les prochains développements d’autant plus qu’un autre de ses alliés politiques, le PPS (Parti du progrès et du socialisme) organisera également son congrès national dans les prochains jours pour choisir notamment un secrétaire général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *