Marocanité du Sahara : Une offensive médiatico-diplomatique

Marocanité du Sahara : Une offensive  médiatico-diplomatique

Deux tribunes de Nasser Bourita publiées dans la presse internationale

Après la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara, le Royaume reste mobilisé en vue de capitaliser sur les acquis et sonder de nouvelles parties. Dans ce sens, Nasser Bourita, ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, vient de signer presque simultanément deux tribunes dans deux publications internationales. La première au quotidien panarabe édité à Londres «Acharq Awasat» puis une autre à l’hebdomadaire panafricain édité à Paris, Jeune Afrique.

La diplomatie semble faire une offensive à l’international pour définitivement conforter la situation du Royaume. Dans ce sens, la tribune signée à «Acharq Awasat» est intitulée «La décision américaine et la marocanité du Sahara, la surprise et la solution» alors que la tribune de Jeune Afrique s’intitule : «Maroc : au Sahara, une décision américaine qui nous rapproche d’une solution». Nasser Bourita y a affirmé que «les États-Unis connaissent bien la genèse et l’évolution du dossier, ses dynamiques et enjeux. D’ailleurs, le cheminement, dont l’initiative d’autonomie est le fruit, est le résultat de consultations approfondies entre le Roi et l’administration Clinton. Soumise en concertation avec l’administration Bush, républicaine, elle a ensuite été soutenue par l’administration Obama, démocrate.

Ces administrations successives ont toutes apporté leur appui à l’autonomie comme solution à ce différend régional». Plus loin, le chef de la diplomatie explique «qu’au-delà du soutien qu’ils apportent au Maroc à travers des déclarations politiques publiques, les États-Unis lui rendent disponible, depuis 2015, une ligne financière au profit des provinces du Sahara marocain.
De même, les accords commerciaux conclus avec l’Union européenne s’appliquent aux provinces du sud du Royaume. Le soutien fort des États-Unis ne surprend donc que l’ignorance et l’amnésie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *