Pétitions : Enième tentative de réanimation

Pétitions : Enième tentative de réanimation

Le Parlement marocain fait appel à l’expérience du Bundestag allemand, du parlement du Québec et du Parlement européen

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne pour revigorer les pétitions au Parlement? Dans le cadre du plan d’action de la commission des pétitions au sein de la Chambre des représentants, cette dernière a décidé de tenir une réunion parlementaire internationale par visioconférence, sous le thème «Démocratie participative et question d’efficience» à laquelle participeront des membres de la commission des pétitions au sein des parlements des pays ayant eu des expériences réussies dans le traitement des pétitions citoyennes ou qui ont déjà statué sur des pétitions concernant la question de la parité ou une question similaire.

L’objectif général de cette rencontre internationale consiste à se familiariser avec la formation des commissions de pétition au sein de ces parlements et de connaître les procédures de traitement des pétitions citoyennes, voire d’obtenir des exemples réels de traitement des pétitions au sujet de la parité et des suites qui leur ont été réservées. Les représentants des parlements qui prendront part à cette réunion sont issus notamment du parlement allemand (Bundestag), le parlement britannique, le parlement du Canada (Québec), le parlement polonais ainsi qu’un ancien responsable des pétitions au Parlement européen (expert international de la Fondation Westminster).

Selon les organisateurs, cet événement vise notamment à faciliter l’interaction de la commission des pétitions avec les pétitionnaires, dans le cadre du soutien technique aux citoyens afin qu’ils puissent soumettre des pétitions citoyennes et des motions en matière législative.

A noter que les membres de la commission étudient actuellement une pétition portant sur la question de la parité qu’ils ont suivie avant qu’elle ne soit déposée à la Chambre des représentants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *