Post-confinement : Le RNI appelle à tenir compte des particularités régionales

Post-confinement : Le RNI appelle à tenir compte des particularités régionales

Le parti réunit son bureau politique sous la présidence de Aziz Akhannouch

Le Rassemblement national des indépendants (RNI), présidé par Aziz Akhannouch, pense fort à l’après-confinement. Dans ce sens, le parti de la colombe, qui s’est réuni vendredi dernier en visioconférence, «appelle le gouvernement et l’ensemble des intervenants à tenir compte des particularités de chaque région en émission des décisions et offre de solutions pour dépasser la crise après le déconfinement».

Pour cette composition politique, ces solutions sont censées englober un soutien et des encouragements aux commerçants et professionnels pour leur permettre d’améliorer leurs conditions de travail et créer une ambiance de paix et tranquillité sociales. Et ce n’est pas tout. Le bureau politique du RNI, qui s’est vivement félicité des efforts des professionnels de santé, de sécurité nationale, des FAR, de la Gendarmerie royale, des Forces auxiliaires, de la Protection civile et de l’Administration territoriale, n’a pas manqué d’exprimer son amertume quant à «certains crimes dont les hommes de la sécurité ont été victimes en accomplissant leur devoir national».

Le parti de la colombe se félicite également du travail accompli par le Comité de veille économique et appelle toutes les forces à fournir plus d’efforts afin de réussir la relance économique à travers des «plans pratiques en veillant à leur bonne application». Par l’occasion, le RNI se considère pionnier dans la mise en place d’une plate-forme participative pour lancer des «perspectives» pour le Maroc post-Corona. «La majorité des contributions est destinée à consolider les priorités mises en place par le parti depuis l’émission de «La voie de la confiance» en 2018», ajoute le parti. En effet, ces priorités consistent notamment en la santé, l’emploi et l’éducation.

Le tout en mettant l’accent sur l’importance de la mise à niveau de l’économie nationale à travers des politiques appuyant la demande et consolidant l’offre au-delà de toute austérité et son impact négatif sur les citoyens.
Par ailleurs, le bureau politique a pris note de la forte implication des citoyennes et citoyens lors des dernières étapes du programme 100 jours, 100 villes qui a concerné plusieurs petites et moyennes agglomérations dans les régions de Fès -Meknès, Marrakech-Safi et Casablanca-Settat. Pour ce faire, le parti a développé des canaux numériques permettant de tenir des réunions d’écoute à distance. Aussi, le bureau politique a appelé les militants du parti à poursuivre les actions sur le terrain dans le respect total des consignes de sécurité sanitaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *