Qui est la nouvelle maire de la ville de Rabat ?

Qui est la nouvelle maire de la ville de Rabat ?

Asmaa Rhlalou, cette force douce au service de la ville des lumières

La nouvelle maire de la ville de Rabat, Asmaa Rhlalou, du Rassemblement national des indépendants (RNI), entame une nouvelle étape de son parcours politique, au cours de laquelle elle mettra sans aucun doute son expérience académique et politique au service de la capitale des lumières et de sa population. Mme Rhlalou, avec sa détermination et sa persévérance, s’est engagée dans une bataille électorale notamment face à son concurrent Hassan Lachgar de l’Union socialiste des forces populaires (USFP).

Elle a fini par recueillir 58 voix, contre 8 pour Badia Bennani (PJD) et 7 pour M. Lachgar, lors d’une séance de vote tenue vendredi. Journaliste de carrière, la top management de la mairie de la capitale s’est vue dessiner un parcours politique pour le moins typique, tout en prenant le dessus sur des profils politiques pointus.

Ainsi, elle fait ses premiers pas dans le monde politique en militant au sein du Parti de l’Istiqlal (PI) jusqu’à 2007, avant de rejoindre le RNI en 2015. Elle fut, ensuite, élue députée RNI (2016-2021) sur la liste nationale réservée aux femmes à la Chambre des représentants, avant de devenir membre de la commission des finances et du développement économique, ainsi que secrétaire au sein du bureau de la Chambre. Son cursus universitaire (Phd en économie de l’université de Perpignan en France) lui permettra, sans doute, de booster le développement et le décollage économique et social de la ville de Rabat et de détecter les problèmes locaux, surtout que son projet doctoral porte sur l’apport des Centres régionaux d’investissement au Maroc (CRI).

Critiquée par ses adversaires pour être une novice dans la gestion de la chose publique, Mme Rhlalou ne cède pas et enfonce les clous les uns après les autres, jusqu’à mener à bien sa mission. Après Nabila Rmili à Casablanca et Fatima-Zahra Mansouri à Marrakech, Mme Rhlalou devient la troisième femme appelée à diriger une ville. La nouvelle présidente du Conseil de Rabat a qualifié d’«historique» son élection en tant que première femme maire de la capitale, ajoutant: «Je tends la main à tout le monde pour parvenir au développement de la ville et l’amélioration du niveau de vie des habitants».

«En tant que maire, je vais agir de concert avec la majorité et l’opposition dans l’intérêt de la ville et sa population», a-t-elle déclaré au terme de la séance de vote, soulignant qu’il y a de nombreux défis à relever, notamment hisser la ville des lumières au plus haut niveau. L’élection de trois femmes à la tête des conseils des grandes villes représente une preuve infaillible que «nous sommes un pays développé et que nous avons respecté la Constitution de 2011 et le principe de parité», a-t-elle relevé, ajoutant que la ville de Rabat a beaucoup souffert en termes de gestion collective et les habitants de la ville méritent une très forte attention. Mme Rhlalou a bénéficié du soutien des élus du Parti authenticité et modernité (PAM) et du Parti de l’Istiqlal (PI), en plus de ceux de sa propre formation politique.

Le RNI avait décroché 23 sièges au niveau des cinq arrondissements de la capitale au cours des élections communales organisées le 8 septembre dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *