Rétrospective 2021 : Un ambitieux programme gouvernemental pour le quinquennat

Rétrospective 2021 : Un ambitieux programme gouvernemental pour le quinquennat

Le gouvernement Akhannouch a obtenu la confiance et l’investiture du parlement

M. Akhannouch a affirmé que le programme gouvernemental puise son esprit et sa philosophie des hautes Orientations Royales et se recoupe avec le contenu du nouveau modèle de développement du Royaume.

Le gouvernement a placé la barre très haut avec un programme gouvernemental digne des aspirations des Marocains. Lors d’une séance plénière, présidée par les présidents de la Chambre des représentants et de la Chambre des conseillers, respectivement Rachid Talbi Alami et Naam Miyara, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a mis l’accent sur les principaux axes du programme gouvernemental, portant notamment sur la sortie avec succès de la crise liée à la pandémie de la Covid-19, la consolidation du choix démocratique et le renforcement de ses mécanismes, ainsi que l’engagement à mettre en oeuvre le contenu du nouveau modèle de développement.
M. Akhannouch a aussi évoqué les principes directeurs du programme gouvernemental, ainsi que les dix engagements du gouvernement au cours de la période 2021-2026, tout en faisant référence aux priorités sur lesquelles l’Exécutif devra se pencher, à savoir le renforcement des piliers de l’État social, la stimulation de l’économie nationale au profit de l’emploi, la consécration d’une bonne gouvernance dans la gestion publique, ainsi que l’établissement d’une forte relation de coopération entre les organes exécutif et législatif.
Le programme gouvernemental, a-t-il poursuivi, apporte des réponses réalistes et ambitieuses pour sortir de la crise et se projeter dans l’avenir avec détermination et constance, en adoptant une batterie de mesures visant à mettre en œuvre le nouveau modèle de développement et les actions à mener contenues dans les programmes des partis formant la majorité gouvernementale, afin d’apporter une réponse explicite aux priorités des citoyennes et citoyens.
M. Akhannouch a affirmé que le programme gouvernemental puise son esprit et sa philosophie des hautes Orientations Royales et se recoupe avec le contenu du nouveau modèle de développement du Royaume.
Il s’agit, selon lui, d’un projet qui puise sa source dans les constantes du Royaume, sa richesse historique, la vitalité de sa culture, la diversité de son identité et la multiplicité de ses capacités, prospectant ainsi les perspectives du développement intégré et durable. Grâce à ce programme gouvernemental, le gouvernement a pu obtenir la confiance et l’investiture du parlement pour un quinquennat qui promet.

Le parti est arrivé premier dans le scrutin du 8 septembre

Élections : Victoire historique du RNI

Le RNI est définitivement entré dans l’histoire des élections au Maroc. A l’issue des différents scrutin, organisé le 8 septembre, le parti est arrivé premier grâce à une victoire historique. Ainsi et selon les chiffres définitifs des élections législatives 2021, rendus publics par le ministère de l’intérieur, le Rassemblement National des Indépendants (RNI) est le grand vainqueur de cette course électorale avec 102 sièges à la Chambre des représentants. Le taux de participation aux élections générales est de 50,35%. 8,78 millions de personnes ont voté le 8 septembre pour élire les membres de la Chambre des représentants, des conseils des communes et d’arrondissements ainsi que des conseils des régions. En d’autres termes, un total de 17 millions d’électeurs, dont 1.806.724 nouveaux électeurs, ont accompli leur devoir national. Des taux encourageants ont été enregistrés dans les régions du Sud du Royaume, une forte participation aux allures d’un référendum confirmatif de la marocanité du Sahara. Ces records ont été enregistrés à Dakhla-Oued-Eddahab avec 58,30%, 63,76% pour la région de Guelmim-Oued Noun et 66,94% pour la région de Laâyoune-Sakia El Hamra. Malgré une conjoncture exceptionnelle, les élections se sont déroulées dans les meilleures conditions, comme l’a affirmé le ministre de l’intérieur qui présentait les résultats provisoires des élections générales. Pour ces élections, dix-neuf organisations et instances internationales, représentées par plus de 100 observateurs, ont été accréditées pour ce triple scrutin. Le ministre de l’intérieur a considéré que la présence d’observateurs nationaux et étrangers «a renforcé la transparence du processus électoral dans le Royaume et révélé la compétition que départagent les résultats issus des urnes». Après l’organisation réussie des élections législatives et locales qui ont chamboulé l’échiquier politique national, la chambre des conseillers a renouvelé mardi 5 octobre ses 120 membres. Le Parti du Rassemblement National des Indépendants est arrivé en tête du scrutin, au titre des collèges des collectivités territoriales et des chambres professionnelles. Il faut préciser par ailleurs que le nombre des candidatures déposées au niveau national, au titre de l’élection des membres des conseils des communes et d’arrondissements, s’est élevé à 157.569, dont 62.793 sous forme de listes et 94.776 sous forme de candidatures individuelles, soit une moyenne nationale de près de 5 candidatures pour chaque siège, contre 130.925 candidatures en 2015, en hausse de plus de 20%. A l’issue de l’opération de dépouillement et de décompte des voix, la répartition des sièges pour les Conseils des communes et d’arrondissements, a été annoncée par le ministère de l’Intérieur.
Le Rassemblement National des Indépendants (RNI) vient en tête avec 9.995 sièges, suivi du PAM avec 6.210 sièges et du Parti de l’Istiqlal (5.600 sièges). Quant aux élections régionales, pour lesquelles le nombre des listes de candidatures déposées comprenant 678 sièges, a atteint 1.123. A l’issue du scrutin et après avoir dominé les élections législatives et communales, le Rassemblement National des Indépendants (RNI) a, sans grosse surprise, a gagné cette élection avec 29% des sièges au niveau des conseils régionaux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *