Sahara : Le Conseil de sécurité en conclave

Sahara : Le Conseil de sécurité en conclave

Des sources diplomatiques annoncent la rencontre ce lundi à la demande de l’Allemagne

C’est la première fois que l’organe décisionnel onusien traite la question depuis la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur la région.

Les choses s’accélèrent pour le Sahara marocain. Après la reconnaissance de sa marocanité par les États-Unis d’Amérique, le Sahara fera l’objet d’une réunion au Conseil de sécurité de l’ONU prévue lundi 21 décembre.
C’est la première fois que l’organe décisionnel onusien traite la question depuis la décision du président américain Donald Trump de reconnaître la souveraineté du Maroc sur la région. L’annonce de cette rencontre, qui aura lieu vraisemblablement à huis clos, a été faite par l’agence de presse Reuters, sur la base d’informations recueillies auprès de sources diplomatiques. Selon la même source, la demande de cette réunion très attendue a été faite par un pays européen, en l’occurrence l’Allemagne. Il faut signaler que la demande de la réunion a été dévoilée quelques heures seulement après le dépôt de la proclamation américaine à l’ONU. Dans le détail, l’ambassadrice représentante permanente des Etats-Unis auprès des Nations Unies, Kelly Craft, avait officiellement informé le Conseil de sécurité de l’ONU et le secrétaire général de cette organisation, du contenu de la proclamation émise par le président américain reconnaissant la souveraineté pleine et entière du Royaume du Maroc sur son Sahara.

Dans une lettre adressée au président du Conseil de sécurité, et dont une copie a également été envoyée au secrétaire général de l’ONU, l’ambassadrice américaine souligne que la proclamation émise par le président Trump reconnaît que «l’ensemble du territoire du Sahara occidental fait partie du Royaume du Maroc».
Dans cette lettre, qui sera consignée dans les annales des Nations Unies en tant que document officiel du Conseil de sécurité, Mme Craft précise que la proclamation américaine affirme aussi que la proposition marocaine d’autonomie est la «seule base pour une solution juste et durable au différend sur le territoire du Sahara occidental».

Une copie de la proclamation a été jointe à la lettre que Mme Craft a envoyée au Conseil de sécurité et au secrétaire général de l’ONU. La proclamation réaffirme ainsi le soutien des Etats-Unis à «la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable au différend sur le territoire du Sahara occidental».
«Les États-Unis estiment qu’un Etat sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible», lit-on dans ce document historique.
«Nous exhortons les parties à engager des discussions sans délai, en utilisant le plan d’autonomie du Maroc comme seul cadre pour négocier une solution mutuellement acceptable», souligne encore la proclamation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *