Sans surprise, Laenser succède à lui-même

Sans surprise, Laenser succède à lui-même

Le Mouvement populaire choisit la continuité. Candidat unique, le secrétaire général sortant, Mohand Laenser, a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans lors du 12e congrès national du parti qui vient de se clôturer à Rabat. Les résultats du vote indiquent que l’actuel ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire demeure encore très populaire parmi les Harakis.

Laenser a, en effet, obtenu le score sans appel de 1.961 voix sur un total de 2.123 exprimées. Auparavant, le 12e congrès national du Mouvement populaire (MP) avait adopté à la majorité le rapport financier et les projets de plates-formes politique, culturelle, économique, sociale et environnementale.

Par ces résultats, le congrès du parti du Mouvement populaire confirme son image au sein de l’échiquier politique et partisan, d’une formation politique fortement rassemblée autour de son leader. Il faut dire que la victoire de Laenser était connue d’avance. D’ailleurs, le secrétaire général du MP était au début des travaux du 12e congrès très confiant.

Un congrès qui a rassemblé quelque 2.500 congressistes des différentes régions du Maroc. Dans une allocution, Mohand Laenser est revenu sur «les initiatives courageuses lancées par SM le Roi Mohammed VI, notamment la réforme constitutionnelle, ont prémuni le Maroc contre des dangers de l’instabilité et les tragédies qu’ont connues plusieurs pays frères». Il a ajouté que la stabilité du Maroc, son engagement inébranlable en faveur du choix démocratique et des droits de l’Homme et la poursuite des réformes prévues par la Constitution ont consacré la crédibilité du Royaume.

Laenser a également bifurqué sur la question du Sahara marocain. Il a dans ce sens affirmé que la persistance des ennemis du Royaume dans leurs actes hostiles à son intégrité territoriale ne fera que retarder et entraver le projet d’unité maghrébine, tant souhaitée par les peuples de la région.

S’agissant de la place continentale du Royaume, le secrétaire général du MP a déclaré que les initiatives de SM le Roi Mohammed VI en faveur de l’ouverture et de la consolidation des relations du Maroc avec les pays africains constituent un véritable pari afin de renforcer la profondeur et l’enracinement du Maroc dans le continent africain.

Il a ajouté que le Maroc mène avec sagesse et clairvoyance une bataille inlassable dans le but de dynamiser l’Union maghrébine, profondément convaincu en cela de la capacité de cet ensemble régional à concrétiser le développement économique, social et culturel des pays maghrébins.

A noter que l’ouverture du congrès du MP a été marquée par la participation de plusieurs chefs de partis politiques, notamment le secrétaire général du PJD (Parti de la justice et du développement), Abdelilah Benkirane.

L’absence de Mahjoubi Aherdane a, cependant, suscité beaucoup d’interrogations. Pour rappel, Lahcen Haddad, l’un des six ministres harakis au sein du gouvernement actuel, avait décidé quelques semaines auparavant de briguer un mandat à la tête du MP avant de retirer sa candidature.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *