Accueil Politique Suite à la dernière résolution des eurodéputés : Le RNI interpelle le Parti populaire européen
PolitiqueUne

Suite à la dernière résolution des eurodéputés : Le RNI interpelle le Parti populaire européen

Réunion»

La position «courageuse» du Parlement marocain fait réagir le Rassemblement national des indépendants (RNI). Une riposte qui intervient suite au vote d’une recommandation par le Parlement européen.

Le bureau politique du RNI (Rassemblement national des indépendants), réuni lundi à Rabat sous la présidence de Aziz Akhannouch, se félicite de la position «courageuse» du Parlement marocain. Celle-ci consiste, en effet, à soumettre ses relations avec le Parlement européen à «une évaluation intégrale pour prendre les décisions appropriées suite au vote d’une recommandation portant extrêmement atteinte aux cumuls positifs entre les deux parties depuis des décennies». Et ce n’est pas tout ! De par son partenariat avec le Parti populaire européen, le RNI a décidé de «soumettre des questionnements» à son pair européen pour «comprendre les différents attendus relatifs à la résolution du Parlement européen contre le Maroc».

A propos de l’acte d’extrémistes suédois qui ont brûlé le Saint Coran, le bureau politique du RNI ne manque pas de condamner celui-ci. «Cet acte odieux, qui heurte les sentiments des musulmans de par le monde, est de nature à attiser la colère et la haine entre les peuples et les religions », estime le RNI qui aborde également de sujets à l’échelle nationale. Dans ce sens, cette formation n’hésite pas à exprimer sa satisfaction de l’action gouvernementale. Le parti de la colombe salue également le succès de l’Exécutif dans la conclusion d’un accord « historique » entre le ministère de l’éducation nationale, du Préscolaire et des Sports et les syndicats d’enseignement les plus représentatifs, honorant ainsi l’un de ses principaux engagements portant sur la réhabilitation de l’école publique et la promotion des conditions de la famille de l’enseignement, en tant que piliers de la réforme du système éducatif au service de l’élève et des familles marocaines et l’amélioration de la situation socioprofessionnelle des fonctionnaires et cadres du secteur, en plus d’autres grands acquis et mesures incitatives prévues par l’accord, notamment l’adoption d’un système de base unifié pour tous les cadres éducatifs. Il salue également la réussite du gouvernement dans la généralisation de l’Assurance-maladie obligatoire (AMO) à tous les Marocains au terme de l’année dernière, dans le plein respect de l’échéancier fixé par Sa Majesté le Roi. « Ce qui constitue une grande révolution sociale visant à asseoir les bases d’une solidarité institutionnelle qui assure la protection à tous les citoyens et préserve leurs droits », estime le RNI en soulignant que la mise en œuvre optimale de ce chantier contribuera à faciliter l’accès des citoyens aux services sociaux et de santé dans de meilleures conditions.
Concernant la crise économique mondiale, le bureau politique du RNI salue l’approche adoptée par le gouvernement pour faire face à l’inflation, en réussissant à préserver les équilibres macro-économiques de l’État dans un contexte international difficile. Il met également l’accent sur le « courage » politique du gouvernement dans la prise des décisions appropriées au service des intérêts suprêmes de la Nation, à travers une batterie de mesures visant à soutenir le pouvoir d’achat des citoyens.

Quant au plan organisationnel, le bureau politique a approuvé le budget du RNI pour 2023 et pris connaissance du rapport financier de l’année 2022 en vue de sa présentation lors du prochain conseil national du parti. Au terme de sa réunion, le bureau politique a passé en revue les derniers préparatifs du parti pour la tenue de son conseil national le 11 février prochain. Le tout en s’arrêtant sur le sommet de la femme rniste prévu début mars prochain et le lancement des tournées régionales de la fédération nationale des élus rnistes prévu dans les jours à venir au départ de Tanger. L’objectif étant de présenter une offre de formation et d’améliorer la gestion communale au profit de 10000 élus rnistes de par le Royaume. «

Evaluation et questionnements

La position du Parlement marocain se veut d’évaluer ses relations avec celui européen. Quant au RNI, il veut questionner son pair, le Parti populaire européen, sur les attendus de la résolution.

Saint Coran

Le bureau politique du RNI condamne l’acte d’extrémistes suédois qui ont brûlé le Saint Coran.

Agenda

Le parti de la colombe tiendra son conseil national le 11 février prochain. Le sommet de la femme rniste étant prévu en début mars prochain. Le lancement des tournées régionales de la fédération nationale des élus rnistes est également prévu dans les jours à venir.

 

Articles similaires

Covid-19 : La situation épidémiologique actuelle « est la meilleure » depuis le début de la pandémie

La situation épidémiologique actuelle au Maroc est la meilleure depuis le début...

Le Maroc élargit son offre de formation dans les métiers de l’automobile

Mobilité électrique, batteries, câblage automobile, peinture 2.0…

Radisson Hotel Group : La croissance au rendez-vous en 2022

2022 a été marquée par le déploiement du plan d’expansion du Groupe...

Tunnel de tichka : vers une implication du fonds Mohammed VI

Les responsables comptent sur ce nouveau mécanisme pour boucler le montage financier...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus