Tanger-Asilah : Les partis traditionnels se partagent les cinq sièges aux Législatives

Tanger-Asilah : Les partis traditionnels se partagent les cinq sièges aux Législatives

Le PJD perd un fief électoral

Comme prévu et au grand bonheur de leurs adhérents et sympathisants, les principaux partis politiques, en l’occurrence l’Union constitutionnelle (UC), le Rassemblement national des indépendants (RNI), le Parti de l’Istiqlal (PI), le Parti authenticité et modernité (PAM) et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) ont pu remporter les cinq sièges dans la circonscription de Tanger-Asilah. Le dépouillement progressif des bulletins de vote a confirmé la chute du Parti de la justice et du développement (PJD) en le portant loin derrière ces cinq formations gagnantes lors de ces Législatives. Le PJD est ainsi le grand perdant de ces élections. Surtout avec trois sièges remportés lors des précédentes législatives, le parti de la lampe avait toujours considéré cette conscription comme un fief électoral. Les citoyens ont montré, comme prévu, leur déception quant à la performance des islamistes dans la gestion des affaires publiques au niveau local, régional et national. Selon les données communiquées par la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, ce scrutin s’est bien déroulé et conformément aux mesures de prévention prises face à la pandémie de Covid-19. Et ce avec un taux de participation de près de 33% dans la circonscription de Tanger-Asilah et de 47,1% au niveau régional. «Ce scrutin s’est déroulé dans une ambiance bonne et sereine», a affirmé Mohamed Mhidia lors d’une conférence de presse pour présenter les résultats provisoires disponibles au siège de la wilaya, faisant remarquer que l’intérêt porté par les citoyens à ces élections reflète la crédibilité de l’opération électorale et l’intégration positive des électeurs dans la politique.

listes électorales des partis politiques à Tanger ont choisi de suivre ces résultats dans les sièges de leurs partis respectifs. Le dépouillement progressif des bulletins de vote a permis d’y susciter la joie parmi les gagnants de ces élections. «Je salue la population de Tanger qui a accordé sa confiance au RNI», a affirmé Omar Moro, coordinateur provincial du RNI et l’un des cinq gagnants dans cette circonscription, tout en tenant à adresser ses félicitations à tous les militants rnistes pour leurs efforts tout au long des cinq dernières années avec l’arrivée de Aziz Akhannouch à la tête du parti et pendant la campagne électorale pour l’obtention de ce résultat.

Le succès au rendez- vous pour le RNI

Pressentis bien avant la campagne électorale pour ce scrutin du 8 septembre comme favoris à ces élections, les principaux partis politiques traditionnels ont pu gagner la confiance de l’électorat dans les six provinces et deux préfectures que compte la région du Nord. Dans la province rurale de Fahs-Anjra non loin de Tanger, les résultats partiels disponibles ont porté le RNI en tête de ces Législatives avec 14.643 voix, soit 50,31% du total exprimé. Ce qui lui a permis de partager avec le PI (34,68% des voix) les sièges dans cette circonscription. Dans la province de Chefchaouen, le parti de la colombe a pu prendre le pas sur les autres partis politiques rivaux et se positionner au premier rang avec près de 32 mille voix. Ce qui lui a permis de gagner l’un des quatre sièges dans cette circonscription. Il est ainsi suivi de l’USFP (20.928 voix), le PAM (18.776) et le PI (16.157).

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *