Politique

Transhumance: Des députés déchus de leurs mandats

© D.R

Les plus connus sont Tariq Kabbage, l’ancien maire USFP de la ville d’Agadir. Kabbage qui est pressenti pour prendre la tête d’un nouveau parti issu d’une scission avec l’Union socialiste des forces populaire, perd son mandat à quelques mois des prochaines législatives.

Nabil Khayat est également concerné par la même décision. Ancien président du groupe parlementaire du Mouvement populaire à la première Chambre, il aurait rejoint le parti du Rassemblement national des indépendants (RNI).

A noter qu’il s’agit probablement d’une première vague et d’autres noms devraient suivre aussi. Pour rappel, la loi en vigueur actuellement interdit aux parlementaires de changer d’appartenance politique entre les élections au risque de perdre leur mandat.

Il s’agit d’une mesure prise pour lutter contre le phénomène de la transhumance politique qui était très répandu parmi les élus dans le passé.

Articles similaires

PolitiqueUne

Les femmes RNIstes pour la 13ème région élisent leur présidente

Rachida Ben Bouazza Habri, coordinatrice du parti en France, vient d’être élue...

Politique

La femme Rniste tient son 3è Forum régional à M’diq

Les mécanismes de renforcement de la participation des femmes ont été discutés

Politique

Samira Djouadi, une femme engagée contre la tentation des extrêmes

La Franco-Marocaine est candidate à la IXème circonscription des Français de l’étranger

PolitiqueUne

Dans le cadre de leurs 2èmes Assises : Aziz Akhannouch encourage les ingénieurs du RNI à s’engager en politique

Cet événement a constitué, selon le président du RNI, une occasion pour...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus