132 millions DH pour une nouvelle zone d’activités économiques à Fahs-Anjra

132 millions DH pour une nouvelle zone  d’activités économiques à Fahs-Anjra

Cette structure multisectorielle contribue au renforcement des infrastructures socio-économiques de cette province

Mettre à la disposition des artisans, des industriels et des représentants des commerces un espace organisé et adéquat pour exercer leurs activités tout en respectant les conditions et normes en vigueur. C’est l’objectif principal de la création d’une nouvelle zone d’activités économiques, industrielles et artisanales, plus précisément à Al Bahraouiyine dans la province rurale de Fahs Anjra. D’une enveloppe budgétaire globale de 132 millions de dirhams, ce projet sera le fruit d’une convention réunissant l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le conseil régional, la préfecture de Fahs-Anjra et la commune rurale d’Al Bahraouiyine, permettant de contribuer au renforcement des infrastructures socio-économiques à la hauteur des attentes de la population de cette province rurale.

La future zone sera composée, selon les dispositions de cette convention, des locaux et des ateliers pour l’exercice des différentes activités économiques, industrielles et artisanales ainsi que des services de gestion et des autres bureaux administratifs. Sur le coût budgétaire global de cette structure multisectorielle (de 132 millions de dirhams), le Conseil régional s’engage à contribuer avec 126 millions de dirhams pour le financement des travaux de réalisation de ce projet. Il a pour mission, dans le cadre de ses attributions dans ce domaine, et en coordination avec ses autres partenaires, d’assurer l’accompagnement et le suivi de la mise en place de la future zone multisectorielle. En sa qualité de maître d’ouvrage, l’APDN contribue, de son côté, avec 126 millions de dirhams au financement des études et le suivi technique de la réalisation de ce projet. Ainsi, l’Agence aura pour mission, entre autres, la préparation des réunions de concertation, des dossiers d’appels d’offres portant sur les études et les travaux, et ce en coordination avec les services de la préfecture de Fahs-Anjra.

Après avoir assuré l’accompagnement et le suivi des différentes étapes de l’installation de la future zone, l’APDN se charge de la livraison de cette structure multisectorielle conformément à l’agenda préétabli et en présence d’un comité mixte composé de toutes les parties prenantes concernées. Alors que la commune rurale d’Al Bahraouiyine s’engage à accorder les facilités administratives et des autorisations et de mobiliser du foncier pour la mise en place de cette zone, et ce grâce à une convention la liant avec le ministère des habous et des affaires islamiques.

Quant à la préfecture de Fahs-Anjra, celle-ci s’engage, en tant que présidente du comité du suivi, à accorder toutes les facilités nécessaires pour l’obtention du foncier et la bonne marche des travaux jusqu’à la livraison du projet, et puis son entrée en service.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *