Al Hoceima : L’aménagement des parcs urbains et périurbains se poursuit

Al Hoceima : L’aménagement des parcs urbains et périurbains se poursuit

Pour répondre aux besoins croissants des habitants en matière de détente et de loisirs et la préservation des richesses forestières

Al Hoceima veut mettre à niveau et valoriser ses sites forestiers pour pouvoir améliorer l’accueil du public et de permettre aussi la préservation du patrimoine naturel et historique sur son territoire. A cet effet, elle bénéficie des projets d’aménagement et de réhabilitation de trois parcs visant à répondre aux besoins de récréation et de loisir pour les habitants. Ce qui permet d’insuffler une nouvelle dynamique sociale, sportive, culturelle et environnementale à cette province. Parmi ces projets figure celui d’aménagement et de gestion du parc de Boujibar au niveau d’Al Hoceima. D’une enveloppe budgétaire de 3 millions de dirhams, ce projet qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement territorial «Al Hoceima, Manarat Al Moutawassit» fait l’objet d’une convention de partenariat liant les autorités préfectorales à d’autres départements institutionnels concernés ainsi que les conseils élus.

Il consiste, entre autres, à «développer le rôle social des forêts dans la ville d’Al Hoceima à travers l’organisation d’un accueil de qualité des visiteurs permettant d’assurer la pérennité des écosystèmes et des ressources forestières et de répondre aux besoins croissants des habitants de la ville et des agglomérations avoisinantes en matière de détente et de loisirs», selon cette convention. Dans ce sens, quelque 7 millions de dirhams ont été débloqués pour aménager le parc Souani dans la province d’Al Hoceima. Situé plus précisément dans la commune rurale d’Ait Youssef Ou Ali, ce projet est le fruit d’une convention liant notamment le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts aux autorités préfectorales, l’Agence pour la promotion et le développement du Nord, les autorités préfectorales et les conseils élus, en tenant compte de «l’importance croissante que revêtent les forêts urbaines en tant que moyen pour la préservation des écosystèmes et d’assurer les services variés en matière de la lutte contre la pollution, l’amélioration du cadre de vie et de loisirs et de développement écologique», selon cette convention.

Il y a lieu de citer également le nouveau projet d’aménagement du parc Tadghin au niveau d’Al Hoceima, qui fait l’objet d’une convention liant la Direction régionale des eaux et forêts et à la lutte contre la désertification aux autorités préfectorales, l’inspection régionale de l’aménagement du territoire, d’urbanisme et le Conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Les parties contractantes s’engagent à travailler ensemble pour donner à ce partenariat un sens réel dans le développement durable conciliant l’utilisation rationnelle des ressources forestières et le renforcement de la diversité biologique. Ce projet s’assigne parmi ses objectifs d’offrir aux habitants et visiteurs de la zone un espace de repos et de loisirs, tout en cherchant à sensibiliser le public et les acteurs locaux à la préservation des richesses forestières de cette province.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *