Régions

Dakhla : Atelier régional sur l environnement local

© D.R

La ville de Dakhla a abrité récemment un atelier régional pour débattre des mécanismes et de la politique à mettre en œuvre pour préserver l’environnement de la baie d’Oued Eddahab, Lagouira.
Cette rencontre, initiée par la délégation régionale du  ministère de l’énergie, des mines, de l’eau et de l’environnement en coordination avec les autorités locales, s’inscrit dans le cadre de la mobilisation des différentes composantes de la société en faveur de l’adoption d’une charte régionale de l’environnement et du développement durable et lors de laquelle les participants ont été appelés à contribuer à l’amélioration de l’environnement local et à mieux gérer les déchets qui polluent l’environnement urbain.
Cet atelier auquel ont pris part plusieurs responsables, acteurs et experts, des représentants des autorités locales, des conseils élus, des associations, des services extérieurs et d’entreprises, a offert un cadre démocratique approprié de dialogue et d’échange entre les différentes composantes de la société locale sur le projet de la charte nationale de l’environnement et du développement durable.
Lors de son intervention, Hamid Chabar, wali de la région d’Oued Eddahab-Lagouira, a souligné l’importance donnée aux questions liées à la protection de l’environnement local devenue une nécessité pour assurer un véritable décollage économique et social, et qui est aujourd’hui intimement liée au développement durable. Le wali a passé en revue les efforts déployés localement dont la création d’une nouvelle station de traitement des eaux usées qui coûtera plus de 340 millions de dirhams, ainsi que la délocalisation de la décharge publique de Dakhla vers un nouveau site hors du périmètre urbain, et qui ne manquera pas de réjouir aussi bien les habitants que les visiteurs de la ville aux atouts naturels et environnementaux exceptionnels.
Selon des documents distribués par les organisateurs, la baie de Dakhla, classée milieu maritime du réseau national des aires protégées, est un site exceptionnel d’un grand intérêt biologique et écologique de par sa grande biodiversité, son cadre naturel des plus pittoresques et sa situation géographique incomparable. S’étendant sur 37 km et couvrant une superficie de presque 400 km2, cette baie constitue un habitat en mosaïque avec de nombreuses dunes de sable tapissées d’immenses prairies de phanérogames marines et englobant un vaste estran de végétation de reg, offrant un idéal habitat pour plus de 120 espèces de mollusques, dont des espèces endémiques et plus de 41 espèces de poissons.

Articles similaires

ActualitéRégions

Plusieurs projets de développement inaugurés et lancés à Beni Mellal-Khénifra

Dans le cadre de la célébration du 19ème anniversaire de l’Initiative nationale...

RégionsSociété

Assilah mise sur le mix balnéaire et culturel

La ville bénéficie, en plus de la réalisation de nouvelles peintures murales...

RégionsSociété

La région Beni Mellal-Khénifra énumère les acquis de l’INDH

Sous le thème «Les mille premiers jours : fondement de l’avenir de...

ActualitéRégions

Formation en compétences entrepreneuriales pour les étudiants

Tout au long de l’année 2024, les étudiants de la Faculté des...