970x250

Et de quatre pour Timitar

Lors d’une conférence de presse,  mardi à Agadir, le président de la région Sous-Massa-Draâ, Aziz Akhennouch, a souligné que cette quatrième édition du festival Timitar connaîtra la signature d’une convention de partenariat avec l’Ircam (Institut royal de la culture amazighe).Cette quatrième édition consolidera la réussite de ce festival.
«Timitar est devenu un rendez-vous incontournable pour la région Sous-Massa Draâ dont les richesses naturelles et économiques se complètent par l’apport culturel de Timitar. Le festival, pour sa quatrième édition, représente un véritable levier de développement culturel pour notre région et contribuera de manière très positive à rendre ces atouts visibles et attrayants pour le grand public», souligne  M.Akhennouch.
Pour sa part, Brahim Mazned, directeur artistique de ce festival, a insisté sur les apports culturels de Timitar pour toute la région. «Fédérateur des projets de développement culturel dans la région Sous-Massa-Draâ, Timitar favorise la création artistique. Il est également une illustration vivante, chaque fois renouvelée, de cette aptitude qu’a la musique à rassembler et à faire dialoguer les différences qui peuvent exister entre les peuples, mais également entre les hommes. Les spectateurs de Timitar se verront offrir un festival dont la richesse, la nouveauté et l’extrême diversité sauront les enthousiasmer et les surprendre», ajoute M. Mazned.
A sa quatrième édition, le festival Timitar est devenu un rendez-vous incontournable dans le paysage culturel marocain. Il est considéré aujourd’hui comme l’un des festivals les plus importants du pays.
Cette édition mettra sous les feux de la rampe des artistes amazighs et maghrébins issus de l’immigration et qui se sont nourris, au fil des ans, des répertoires occidentaux associant la richesse de leurs racines à diverses influences .Elle s’attachera également à mettre l’accent sur le retour en scène internationale, consacrer le « revival », de certains groupes restés quelques années en retrait.
De grands artistes internationaux prendront ainsi part à cette édition notamment Manu Dibango qui célébre cette année ses cinquante ans de carrière, Gilberto Gil, monstre sacré de la musique brésilienne et personnalité très engagée, ou encore Africando, référence incontournable de la « salsa africaine ».
Les Rways seront également à l’honneur à Timitar. Il s’agit, entre autres, de Houssine Marrakchi, Oumast, Fatima Titrit, Fatima Tabaâmrant, ou encore Bizmaouen pour la génération des vétérans. Le Moyen-Atlas sera, quant à lui, représenté par Boutmzought, un artiste très en vogue en ce moment.
Cette édition, qui représente le premier festival amazigh du monde, s’attend ambitionne d’accueillir plus de 500 000 visiteurs, plus de 400 artistes ainsi que 34 concerts.
Les deux sites du festival sont situés au cœur de la ville et proches de la zone touristique. La première scène n’est autre que la célèbre place Al Amal d’une capacité d’accueil de 80.000 spectateurs. La seconde est la scène Bijaoune d’une capacité de 30.000 spectateurs. Cerise sur le gâteau, l’accès sera gratuit à tous les concerts.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.