Guelmim : Plus de 457 millions DH injectés dans l économie sociale

Guelmim : Plus de 457 millions DH injectés dans l économie sociale

457 millions DH est le montant consacré pour l’encouragement de l’économie sociale dans la province de Guelmim. L’annonce a été faite le week-end dernier en marge d’une journée de travail sur le programme prioritaire de l’économie sociale et solidaire.

Cette rencontre tenue au centre des conférences de la ville de Guelmim, chef-lieu de la région de Guelmim-Smara, a été initiée par l’Agence pour la promotion économique et sociale des provinces du Sud, en partenariat avec la Direction générale des collectivités locales (DGCL), le conseil provincial de Guelmim et la wilaya de Guelmim-Smara.
Ainsi cette ville et les communes rurales qui y dépendent verront l’injection d’une enveloppe estimée à plus de 457 millions DH financée par l’Agence du Sud, la DGCL, le conseil provincial et les 16 communes rurales de la province de Guelmim.

Elle sera destinée principalement au renforcement des infrastructures de base, l’élargissement du réseau d’électricité et d’eau potable, le désenclavement de plusieurs communes rurales grâce à la construction de nouvelles routes et l’encouragement de l’économie sociale, notamment dans son volet activités génératrices de revenu.

Lors de cette journée, il a également été procédé à la signature de conventions de partenariat entre ces partenaires, la première d’un montant de 60 millions DH et porte sur l’appui des projets d’économie sociale dans la province de Guelmim, et ce pour développer et renforcer le tissu entrepreneurial local, notamment les coopératives, les petites entreprises et les TPE, ainsi que pour développer le tissu associatif à même d’encadrer et d’accompagner ce type d’entreprises. Alors que la deuxième convention dont le montant est de 32 millions DH porte sur le financement des projets de qualification des infrastructures de base des communes rurales d’Ifrane, Asrir et Taghjijt.

Dans son allocution, le ministre de l’intérieur, Mohand Laenser, a souligné que la stratégie de programmes prioritaires lancée aujourd’hui à Guelmim constitue une traduction dans les faits de la régionalisation avancée et un apport fondamental dans la consolidation de la politique de proximité et de décentralisation.

Et d’ajouter que la création d’une dynamique de développement dans l’ensemble des provinces du Sud, à travers des programmes prioritaires, conformément à la philosophie de SM le Roi Mohammed VI, constitue la meilleure réponse aux «manœuvres parasites» des ennemis de l’intégrité territoriale, qui expliquent leur incapacité à suivre les grands chantiers de développement et de réforme initiés sous la conduite du Souverain.

Cette rencontre s’est déroulée en présence de Charki Draiss, ministre délégué auprès du ministre de l’intérieur, et Ahmed Hajji, directeur de l’Agence du Sud, ainsi que les élus locaux et des membres de la société civile.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *