Laâyoune capitale de la littérature arabe

Laâyoune capitale de la littérature arabe

Tout au long de trois jours la ville de Laâyoune a abrité la 4ème édition du Forum de la littérature arabe, qui s’est ouvert vendredi, sous le signe «La littérature du Sahara, thématique créatrice en littérature arabe». Organisé par l’Association «Najah pour le développement social», en collaboration avec le ministère de la culture, la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra et l’Agence de développement économique et social des provinces du Sud, ce forum a pu réunir une pléiade d’intellectuels locaux et arabes venus fêter la littérature au sud du Royaume. 

Ainsi, cette manifestation culturelle dédiée à l’écrivain sahraoui Maa Alainine Ben Elatiq a connu la participation d’écrivains des quatre coins du Royaume ainsi que de poètes et de critiques syriens et mauritaniens. Elle est devenue un rendez-vous annuel contribuant à la promotion et à la dynamisation du paysage culturel, à travers son ouverture sur des genres littéraires différents et le développement de diverses activités culturelles. Lors de cette manifestation un accueil chaleureux a été réservé par la ville de Laâyoune à ses hôtes arabes charmés par cette ville venus s’ouvrir sur le composant hassani de la culture marocaine lequel jouit désormais d’une grande importance, notamment après sa consécration dans la nouvelle Constitution.

Selon les organisateurs, ce forum se veut un lieu d’expression, de partage et d’échange entre les écrivains locaux et leurs homologues arabes. ,La cérémonie d’ouverture du forum, tenu à la Maison de culture, a été marquée par des lectures et des récitals poétiques présentés par les poètes locaux et un exposé sur l’art de construction des villes au Sahara marocain ; la ville de Smara, capitale culturelle des provinces du Sud et riche de son histoire, a été présentée comme exemple.  

Un programme riche et varié a été instauré lors de cette édition, et ce à travers l’organisation d’une série de soirées artistiques, des ateliers de formation au profit des élèves de la deuxième année du baccalauréat (branche littéraire) autour des méthodologies d’analyse des textes littéraires, philosophiques et historiques, outre des récitals poétiques, par des poètes locaux. Lors de cette édition il a été procédé à l’organisation d’ateliers au profit du tissu associatif sur la programmation neurolinguistique et l’autogestion et les techniques de communication.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *