ONEE : 95 millions DH pour l’eau potable à Guercif

ONEE : 95 millions DH pour l’eau potable à Guercif

Il permettra de résorber le déficit de 35% dans la production

La ville de Guercif renforce son alimentation en eau potable. Pour ce faire, l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) annonce le lancement d’un projet d’un coût global de 95 millions de dirhams.
Une démarche qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement stratégique établi par l’Office pour le renforcement et la sécurisation de l’approvisionnement en eau potable au niveau national et de son plan d’action visant à assurer la continuité des services d’électricité, d’eau potable et d’assainissement liquide dans le contexte exceptionnel de l’état d’urgence sanitaire.
Ce projet permettra de résorber le déficit de 35% enregistré dans la production de l’eau potable et de satisfaire les besoins en eau, à court terme, notamment pendant la saison d’été, d’une population de 143.200 habitants de la ville de Guercif.

Le projet comprend notamment la réalisation et l’équipement de quatre nouveaux forages pour un débit total de 80 litres/seconde, la pose de conduites de liaison de ces forages sur un linéaire d’environ 10 km et leur raccordement à la nouvelle adduction réalisée dans le cadre de la phase prioritaire du projet de renforcement et de sécurisation de l’alimentation en eau potable de la ville de Guercif à partir du barrage Targa Ou Madi via un tronçon de 12 km de conduites de diamètre 600 mm. Il comporte également la réalisation d’un réservoir d’eau d’une capacité de 6.000 m3, la pose de conduites sur une longueur de 32 km pour le renforcement du réseau de distribution de la ville de Guercif. Notons que ce projet a été réalisé dans des délais réduits grâce à la conjugaison des efforts de tous les acteurs et intervenants, notamment les autorités provinciales de Guercif, les entreprises chargées des travaux et les services déconcentrés de l’État.

Par ailleurs et en vue de sécuriser l’alimentation en eau potable de la ville de Guercif, l’ONEE réalise actuellement un projet structurant à partir du barrage Targa Ou Madi pour une enveloppe globale de 400 millions DH avec la participation de la Banque africaine de développement (BAD). L’ONEE relève que ce projet, dont la mise en service est prévue en 2022, permettra de satisfaire les besoins des populations à moyen et à long termes, d’améliorer significativement leurs conditions de vie et de contribuer au développement socio-économique de la région.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *