Régions

Tanger : Etude sur les besoins en compétences dans le Nord

L’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) a organisé, mercredi 9 juillet, un séminaire sur les résultats de l’étude prospective sur les besoins en compétences de la région Tanger- Tétouan. En partenariat avec la wilaya de la région Tanger- Tétouan, ce séminaire avait pour objectif notamment de présenter un ambitieux programme mené au niveau national par l’ANAPEC, et ce en partenariat avec des comités régionaux d’amélioration de l’employabilité.
Ce programme dont ont déjà bénéficié les régions de Marrakech-Tensift-El-Haouz, Rabat- Salé- Zemmour- Zaer et Tanger- Tétouan est destiné à couvrir d’autres régions à travers le Maroc. «Ces études prospectives lancées par l’ANAPEC et les comités régionaux d’amélioration de l’employabilité ont permis de trouver les réponses à autant de questions sur les besoins de compétences ou de leur renouvellement face aux mutations technologiques et économiques ainsi que sur la tendance d’évolution des métiers dans les différentes entreprises par secteur et par région», a indiqué le secrétaire général au ministère de l’Emploi, Abdelwahid Khouja.
Par ailleurs, l’ANAPEC a mené une enquête auprès de 600 entreprises dans la région de Tanger. Cette étude a porté sur quatre secteurs porteurs de l’économie, à savoir le tourisme, l’industrie de sous-traitance automobile et aéronautique, la logistique et transport ainsi que l’offshoring. Elle a permis d’identifier les besoins en recrutement qui atteignent 10.000 emplois à court terme (au cours de l’année 2008). Alors qu’en moyen terme, les besoins en compétences ont affiché 20.000 emplois et ce, à l’horizon 2009 et 2010. Ce qui fait ressortir que ces quatre secteurs porteurs de l’économie souffrent d’un besoin en compétences global de 30.000 emplois par an.
Le secteur de la sous-traitance automobile et aéronautique est le plus touché avec un besoin de 16.600 compétences. Il sera suivi par le tourisme (7510 emplois), la logistique et le transport (3989 emplois) et l’offshoring (2869 emplois). Pour pallier à ce déficit en compétences, l’ANAPEC prévoit d’offrir d’importantes opportunités d’emplois se concrétisant par 20.590 recrutements potentiels de compétences entre 2009 et 2010. Et pour atteindre ces objectifs, l’agence propose un accompagnement dans le processus de recrutement par une formation qualifiante «Taehil». «L’ANAPEC procède ainsi à conclure des partenariats avec les Universités et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) des formations qualifiantes à court- terme pour répondre à des besoins immédiats. Ces formations vont démarrer à partir du mois de septembre», a indiqué le directeur général de l’ ANAPEC, Hafid Kamal. Notons que l’ANAPEC a signé, lors de cette manifestation, cinq conventions notamment avec l’Université Abdel Malek Assadi-Tétouan, l’Association marocaine de l’industrie du textile et de l’habillement- Tanger, le Conseil régional du tourisme Tanger- Tétouan, Eurogate-Tanger et Renault- Nissan.

Articles similaires

ActualitéRégions

Top départ pour le «Dialogue régional sur l’investissement» Béni Mellal-Khénifra

Sous la présidence du wali de la région de Beni Mellal-Khénifra et...

RégionsSociété

En fervent combattant de l’AGA Abdelghani Zrikem décoré du Ouissam Alaouite du Mérite Al Istihkak Al Watani

Une belle consécration pour Abdelghani Zrikem. Ce fervent combattant de l’AGA est...

RégionsSociété

Caravanes médicales pluridisciplinaires au profit des populations de Tata

Plus de 1.500 personnes ont bénéficié des prestations de plusieurs caravanes médicales...

RégionsSociété

La compétitivité et l’attractivité touristique de Larache en débat

Cette rencontre a connu la présentation d’une série de projets visant à...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus