Tanger-Tétouan : Le plan de développement régional adopté à l unanimité

Tanger-Tétouan : Le plan de développement régional adopté à l unanimité

Rachid Talbi Alami a aisément réussi à faire passer le plan de développement régional, au cours de la dernière session ordinaire du conseil de la région Tanger-Tétouan, organisée jeudi 30 mai. Fruit d’un long travail, ce plan avait été annoncé en 2009 par M. Talbi Alami suite à son élection à la tête dudit conseil régional.

Très attendu, il était l’un des plus importants projets figurant parmi les 13 points à l’ordre du jour de cette session ordinaire du mois de mai 2013. A cet effet, l’adoption à l’unanimité de ce plan permet la mise en œuvre de l’approche participative de développement de 110 communes dont 11 urbaines. A l’instar des autres régions prises en modèle dont Souss-Massa-Drâa, celle de Tanger-Tétouan est dotée désormais d’un programme permettant d’atteindre l’équilibre dans la gestion de ses territoires. Destiné à une population totale de plus de 2,8 millions habitants, répartie sur les sept provinces, ce plan de développement régional constitue une véritable feuille de route pour identifier les réelles priorités et trouver les moyens de répondre, entre autres, aux besoins en matière de santé, d’éducation et de faciliter le raccordement de certains douars et zones enclavés de la région au réseau d’eau potable et d’électricité.

Il s’agit aussi d’encourager les activités génératrices de revenu (AGR) par le biais du soutien aux secteurs coopératif et associatif. Selon les responsables de ce projet, la mise en place de celui-ci vise à apporter des solutions aux problèmes et difficultés dont souffre la région. Les conseillers régionaux sont convenus que le désenclavement des localités rurales demeure l’une des priorités de ce plan de développement régional. Ils se sont dits mobilisés pour donner encore plus d’importance au milieu rural pour pouvoir bien alimenter le milieu urbain, et ce dans le cadre des efforts déployés visant à assurer l’équilibre dans la gestion de tous les territoires. «Il faut bien se rendre compte que c’est un droit constitutionnel des citoyens du milieu rural à la scolarisation d’être désenclavés et de profiter en même temps de l’eau et de l’électricité», souligne M. Talbi Alami.

Il est à noter que les travaux de cette session ordinaire se sont distingués par l’approbation de la programmation de l’excédent budgétaire au titre de l’année 2012, estimé à plus de 24,6 millions DH. Lequel sera consacré au financement des projets et activités, réalisés dans le cadre des conventions de partenariat, dont la contribution du conseil à la réhabilitation et équipement d’un complexe sportif pour 7 millions DH, la construction d’un pont dans la commune de Gzenaya pour 3 millions DH ainsi que l’organisation du festival Voix de femmes de Tétouan pour 2 millions DH et celle d’un grand événement sportif dans le cadre de la célébration du centenaire du Royal Golf Club de Tanger pour 2 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *