SociétéUne

153 millions DH pour la lutte contre les incendies de forêts en 2024

© D.R

Durant l’année 2023, 6426 ha de forêts ont été ravagés par le feu, contre 22.760 ha en 2022, soit une diminution de 70%. En termes de superficie incendiée, la région de l’Oriental arrive au 1er rang avec 2.552 ha.

Le comité directeur chargé de la prévention et de la lutte contre les incendies de forêts s’est réuni, jeudi à Rabat, sous la présidence de Abderrahim Houmy, directeur général de l’Agence nationale des eaux et forêts (ANEF). Cette réunion a porté sur le bilan des incendies de forêts au titre de l’année 2023 et l’examen des moyens et des mesures à mettre en œuvre pour la saison estivale 2024. En 2023, 466 incendies ont été déclarés au niveau national ravageant 6.426 ha de forêts. A noter que 35% de cette superficie est constituée d’arbustes, de formations herbacées et d’Alfa. En 2022, la superficie incendiée s’était établie à 22.760 ha. Et par conséquent, la superficie détruite par les feux a diminué de 70% en 2023 par comparaison à l’année 2022. En 2023 et à des proportions diverses, presque toutes les régions du Royaume ont été affectées par les incendies de forêts. La plus grande pression a été enregistrée au niveau de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima avec 182 départs de feu et une superficie incendiée de 1.620 ha (soit 40% du nombre des incendies enregistrés à l’échelle nationale). Cela dit, en termes de superficie incendiée, la région de l’Oriental s’est placée au 1er rang avec 2.552 ha (soit 40% de la superficie totale incendiée à l’échelle nationale). Ce classement est le résultat du plus grand incendie de l’année qui a été enregistré au niveau de la province de Berkane le 16/07/2023 sur une superficie de 2.347 ha. A l’instar de nombreux pays, le Maroc a connu, en 2023, un été caniculaire et des épisodes de chaleur extrême surtout durant les mois de juillet et d’août où des « records absolus » de températures ont été enregistrés. A l’échelle du bassin méditerranéen, l’aggravation des conditions météorologiques a favorisé le déclenchement et la propagation d’incendies de forêts d’une grande ampleur. Ainsi, selon les données disponibles du Système européen d’informations sur les feux de forêts (EFFIS), les superficies forestières endommagées par les incendies ont été en Grèce de 175.000 ha, en Italie de 107.231ha, en Espagne de 101.184 ha, en Algérie de 73.725 ha, au Portugal de 43.049 ha, en France de 27.872 ha . Le comité directeur fait remarquer qu’en dépit des perturbations climatiques instantanées, caractérisées par des sécheresses et de longues vagues de chaleur successives, les politiques de prévention et de lutte contre les feux, adoptées par l’ensemble des intervenants (ministère de l’intérieur, ANEF, les autorités locales, la protection civile, la gendarmerie royale, les Forces Royales Air, les Forces Armées Royales et les Forces Auxiliaires) visent à réduire au maximum les dommages socio-écologiques et environnementaux potentiels des incendies de forêts.

Prévention et lutte contre les incendies de forêts en 2024
L’Agence nationale des eaux et forêts a alloué un budget total de 153 millions de dirhams au titre de l’année 2024 pour la prévention et la lutte contre les incendies de forêts. Ce budget se décline en plusieurs actions préventives et opérationnelles, incluant l’entretien des tranchées pare-feu, l’aménagement de points d’eau, l’ouverture et la réhabilitation des pistes forestières, la sylviculture préventive, l’entretien des postes vigies, la mobilisation des guetteurs d’incendies ainsi que l’entretien et l’achat de véhicules de premières interventions. Sur le volet sensibilisation et communication, l’ANEF, en collaboration avec le ministère de l’intérieur, la Direction générale et de la protection civile, a programmé, à l’occasion de la journée nationale de sensibilisation aux risques d’incendies de forêts célébrée le 21 mai de chaque année, l’organisation de plusieurs activités et actions pour sensibiliser les écoliers et les citoyens aux dangers et conséquences des incendies. L’ANEF rappelle que la quasi-totalité des feux de forêts a été déclenchée par l’Homme et ses activités. Ainsi, l’Agence exhorte les utilisateurs des espaces forestiers, notamment les campeurs, les apiculteurs, les éleveurs… à faire preuve de vigilance et à s’abstenir à l’utilisation du feu pendant la période estivale. Les citoyens sont aussi invités à signaler immédiatement aux autorités compétentes toute observation de feu ou comportement suspect en milieu forestier. Cette démarche est primordiale pour préserver le patrimoine forestier et consolider son rôle majeur sur les plans socio-économique et environnemental.

Articles similaires

ActualitéUne

En application des Hautes Instructions Royales, M. Akhannouch préside une réunion consacrée au recensement général de la population

Mobilisation générale pour la réussite du Recensement général. En application des Hautes...

ActualitéUne

Une réunion mercredi du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra mercredi sous la présidence du chef...