17ème anniversaire des évènements tragiques du 16 mai 2003: L’appel de l’Observatoire de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme

17ème anniversaire des évènements tragiques du 16 mai 2003: L’appel de l’Observatoire de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme

L’Observatoire marocain de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme a commémoré dans la douleur et le recueillement le 17ème anniversaire des évènements tragiques du 16 mai et qui coïncide cette année avec la période difficile que traverse le monde entier en raison du Covid-19.

En cette douloureuse occasion, l’Observatoire a lancé vendredi un appel à toutes les forces vives de la société marocaine pour déployer davantage d’efforts pour lutter contre toutes les formes de terrorisme.

Par l’occasion l’Observatoire rappelle son appui et soutien aux victimes et leurs familles et son solidarité avec les personnes ayant survécu à ce crime ignoble, et dénonce toutes les opérations qui visent des personnes innocentes au Maroc et ailleurs, et qui touchent le droit à la vie et à l’intégrité physique.
L’Observatoire rejette les mentalités qui se basent sur le blasphème et appelle à la promotion des valeurs de la tolérance religieuse, et à la diffusion de la culture des droits de l’homme et de la citoyenneté dans tous les niveaux de l’enseignement et dans tous les canaux de la vie sociale.

Selon un communiqué de l’Observatoire, «il faut mettre fin à l’usage de la religion à des fins politiques, et procédé à une révision complète des orientations officielles éducatives, culturelles, médiatiques et religieuses, et adopter des projets éducatifs qui s’appuient sur l’analyse scientifique et rationnelle».
D’après l’Observatoire, «il est primordial d’assurer la justice et l’égalité pour tous à travers une législation favorable à la tolérance, et garantir le droit à la participation économique, sociale sans aucune distinction, et ce en faveur d’une société tolérante qui rejette la violence et de l’extrémisme».

L’Observatoire lance également un appel à toutes les instances et composantes de la société pour promouvoir une société de tolérance, d’ouverture et de solidarité, et estime que «la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme demande l’implication et l’aide de la sphère familiale et scolaire».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *