Accueil Société 23.000 Marocains vivent avec le VIH
SociétéUne

23.000 Marocains vivent avec le VIH

830 nouvelles infections et 387 décès ont été enregistrés en 2021

Le Maroc a célèbré jeudi 1er décembre la Journée mondiale de lutte contre le Sida sous le slogan «Luttons contre les inégalités qui freinent les progrès pour mettre fin au Sida». La célébration de cette journée mondiale s’inscrit dans le cadre du Plan stratégique national de lutte contre le sida 2023. Rappelons que ce plan vise à mettre le Maroc sur la voie d’une éradication de l’épidémie à l’horizon 2030, conformément aux Objectifs de développement durable. Les efforts déployés par le ministère de la santé et ses partenaires ont permis de dépister 83% des personnes atteintes du VIG en 2021. Selon les chiffres du ministère, 23.000 personnes (adultes et enfants) vivent avec le VIH en 2021. Le ministère fait état de 830 nouvelles infections. Le nombre de décès liés au Sida est estimé à 387 à fin 2021. Le taux d’incidence est de 0,2 pour 1.000.

Le Maroc enregistre une faible prévalence du VIH qui est de 0,08%. 77% des nouvelles infections se produisent parmi les populations clés les plus exposées aux risques d’infection et leurs partenaires.Notons que la prévalence du VIH est estimée à 1,7% chez les prostituées, 4,1% chez les homosexuels et 7,1% chez les personnes qui s’injectent des drogues. Le ministère signale que le nombre total cumulé de personnes vivant avec le VIH (PVVIH) notifiées s’est chiffré à 19.000 à fin septembre 2021 dont 64% au stade asymptomatique VIH, 63% des cas notifiés ont été dans trois régions, à savoir Souss-Massa, Casablanca-Settat et Marrakech-Safi. La proportion des personnes qui connaissent leur statut sérologique est passée de 22% en 2011 à 82% en 2021. En termes de prévention, 125.490 personnes, parmi les populations clés et vulnérables, ont été couvertes par les programmes de prévention combinée en 2021. Il est important de signaler que 1.964 usagers de drogues, dont 442 injecteurs, bénéficient du traitement de substitution à la méthadone.

S’agissant du dépistage, le nombre annuel des tests VIH réalisés a augmenté de 60.446 en 2011 à 275.439 tests en 2021. Outre l’accès aux services de dépistage qui est gratuit, les personnes vivant avec le VIH sont totalement prises en charge au niveau des structures du ministère de la santé. L’offre de dépistage a été élargie dans plus de 1.600 structures de santé, 59 centres fixes et mobiles d’ONG et 70 établissements pénitentiaires. Par ailleurs, le nombre des femmes enceintes testées pour le VIH, en consultation prénatale, est passé de 5.630 en 2011 à 95.808 en 2021. La couverture des femmes enceintes vivant avec le VIH par la prévention de la transmission du VIH de la mère à l’enfant a progressé de 22% en 2011 à 44% en 2021. Pour ce qui est du diagnostic et la prise en charge des PVVIH, le ministère a adopté l’approche «Tester-Traiter» depuis 2015. Il existe aujourd’hui 35 centres référents de prise en charge des PVVIH et 14 laboratoires offrant le diagnostic et le suivi biologique. Le nombre de PVVIH recevant un traitement antirétroviral (ARV) a été multiplié par 4,5 entre 2011 et 2021, soit une augmentation de la couverture de 24 à 80% en 2021.

Articles similaires

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie