2ème Global Women Summit du 4 au 6 novembre

2ème Global Women Summit du 4 au 6 novembre

Pour booster l’entrepreneuriat de la femme africaine

Le 2ème Global Women Summit, qui se tiendra, sous la Présidence d’Honneur de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, du 4 au 6 novembre à Dakhla, vient de livrer son programme à Casablanca. A propos de cette manifestation prévue sous le thème «En marche vers une Afrique résiliente», la Fondation Startup Grow, qui en est l’initiatrice, précise: «Le choix du lieu et du thème de l’événement interpelle tous les acteurs économiques à tous les niveaux qu’ils soient opérateurs ou institutionnels à agir tous ensemble pour un plaidoyer en faveur d’une Afrique qui change, adoptant une approche genre plus engagée et ouverte sur une diversité équitable».

L’objectif à terme étant d’édifier un écosystème entrepreneurial pouvant faire face aux défis actuels et ceux qui s’annoncent à l’horizon. «C’est dans ce contexte et avec la motivation de mettre à contribution des décideurs, des experts et des acteurs engagés que l’équipe en charge de l’organisation s’est déployée pour réunir un parterre de speakers marocains et étrangers de stature internationale et donner, par la même occasion, à des porteurs d’idées ou de projets, particulièrement les jeunes, l’opportunité de s’accomplir », poursuit la fondation. Selon cette structure, les réflexions qui auront lieu dans les différents panels seront une occasion pour les panélistes «d’esquisser des stratégies pour un nouvel élan de l’entrepreneuriat féminin en Afrique en vue d’accompagner les évolutions technologiques, la transformation digitale, l’innovation, les énergies renouvelables…, particulièrement dans cette conjoncture marquée par l’impact de la pandémie de Covid- 19».

«Aujourd’hui, il devient urgent de repenser les politiques économiques des pays africains qui doivent tenir compte du rôle fondamental et nécessaire de la femme pour l’accomplissement de divers projets d’ordre social, culturel et économique», ajoute la fondation. De plus, cette structure a l’ambition «d’oeuvrer pour la valorisation du leadership féminin et de faire entendre à partir du Global Women Summit de Dakhla la voix de la femme africaine ». «L’Afrique dispose de grandes possibilités de développement qui nécessitent de nouvelles stratégies bâties autour des nouveaux métiers dans les secteurs technologiques en favorisant la diversité et l’approche genre», rappelle la même source. Cela étant, tous ces thèmes et bien d’autres seront débattus pendant trois journées par les experts et les participants de plusieurs pays à ce grand forum qui se tiendra en mode hybride.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *