SociétéUne

57.472 candidats aux épreuves : Les examens du Baccalauréat, session de juin 2024, lancés à Beni Mellal-Khénifra

© D.R

Les épreuves de l’examen régional unifié de la première année du baccalauréat et de l’examen régional pour les candidats libres (toutes branches confondues) – session ordinaire 2024 – qui ont débuté, mercredi 5 juin 2024, dans toutes les directions régionales relevant de la région Beni Mellal-Khénifra, ont pris fin vendredi 7 juin, alors que la session ordinaire de l’examen national du baccalauréat (toutes branches confondues) débutera ce lundi et se poursuivra jusqu’au 12.


Le nombre total de candidats aux épreuves du baccalauréat session de juin 2024 est de 57.472 (32.743 candidats aux épreuves nationales unifiées de la deuxième année du baccalauréat, dont 25.248 candidats officiels, parmi lesquels 5,68% d’élèves d’établissements privés ; et 24.729 candidats aux épreuves régionales unifiées de la première année du baccalauréat). Ils sont répartis dans 145 centres d’examen.
Afin que ces examens se passent dans de bonnes conditions, toutes les mesures et dispositions organisationnelles ont été prises pour assurer le respect du principe d’égalité des chances et sauvegarder la crédibilité du certificat de baccalauréat.

A noter que cette année, un ensemble de nouveautés seront adoptées, puisque ces épreuves se dérouleront par le recours aux 71 référentiels adaptés du baccalauréat, qui ont été élaborés en harmonie avec le document de référence sur l’adaptation des programmes d’études dans tous les cycles d’enseignement – objet de la note ministérielle n° 24-086 du 25 janvier 2024, relative au document de référence sur l’adaptation des programmes d’études relative à l’adaptation des programmes scolaires, du vocabulaire/éléments des programmes d’études et l’intensification des séances de soutien pédagogique de différentes natures, qu’elles se déroulent dans les établissements d’enseignement pendant les semaines scolaires, pendant les vacances, ou à travers le dispositif de soutien pédagogique numérique à distance, à travers la plateforme nationale TelmidTICE et son application mobile associée, et les plateformes interactives développées, afin de préserver le profil de diplomation et pour que les apprenantes et les apprenants soient dotés des connaissances, d’aptitudes et de compétences de base nécessaires.

Et dans le cadre de la poursuite de l’adoption de la technologie numérique dans la production et la gestion des certificats de baccalauréat et des bulletins des notes des candidats et candidates, le compostage phygital sera introduit, ce qui assurera un processus de numérotation plus précis et réduira le temps entre la collecte, la numérotation et la correction des feuilles d’examen. Le contenu du certificat de baccalauréat changera, car le lieu de naissance sera remplacé par le numéro de la carte d’identité nationale, après que les données personnelles ont été vérifiées conformément à la carte biométrique nationale, ce qui garantira l’égalité des chances et préservera les droits de tous les candidats.

Ainsi, l’Académie régionale de l’éducation et de formation rend un vibrant hommage aux efforts inlassables des professeurs et de tous les acteurs de l’éducation et de l’administration, ainsi que les autorités régionales et provinciales, la sûreté nationale, la gendarmerie royale, les forces auxiliaires, la protection civile et les médias, pour leur soutien continu et leur implication responsable dans la réussite de cette importante réalisation nationale tout en souhaitant plein succès aux candidates et candidats.

Articles similaires

ActualitéUne

En application des Hautes Instructions Royales, M. Akhannouch préside une réunion consacrée au recensement général de la population

Mobilisation générale pour la réussite du Recensement général. En application des Hautes...

ActualitéUne

Une réunion mercredi du Conseil de gouvernement

Un Conseil de gouvernement se tiendra mercredi sous la présidence du chef...