SociétéUne

80% du budget du Recensement sera attribué à leur rémunération : Appel à candidature pour 55.000 enquêteurs

Ceux qui ont fait d’anciens recensements sont ceux qui réalisent celui de 2024 aussi.

Evolution : La rencontre du haut-commissaire au Plan pour présenter, mercredi à Rabat, l’évolution du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH), notamment cette fois-ci les enquêteurs en charge, est non seulement l’occasion pour révéler des chiffres mais aussi pour être clair sur certains points.

« 80% du budget est attribué aux allocations ». Le taux est précisé, en fin de journée du mercredi, par Ahmed Lahlimi Alami lors du lancement de l’appel à candidature pour la sélection de 55.000 enquêteurs du RGPH prévu en septembre prochain. Et ce n’est pas tout !

Une rémunération selon l’inflation

D’après le haut-commissaire au Plan, ces allocations «s’adaptent au contexte de l’inflation». Par la même occasion, M. Lahlimi ne manque pas d’être clair sur ces rétributions. «Le RGPH est plutôt une opération nationale. C’est un devoir ! », avance-t-il. Quant au personnel administratif mobilisé, il est payé pour les déplacements lors de l’opération. Le tout en laissant libre cours à toute personne désirant s’inscrire pour être formée à cet effet.
Entre-temps, il rappelle également les recensements au fil des années et les personnes en charge de cette opération. «Ceux qui ont fait d’anciens recensements sont ceux qui réalisent celui de 2024 aussi», tient-il à préciser en s’attachant à la nouveauté de cette édition marquée notamment par la numérisation du processus. Celle-ci étant, d’après lui, « les formulaires et les questions qui sont intéressantes ». «Si nous arrivons à avoir des réponses sur les vraies conditions de vie et la nature du logement, tout sera investi pour avoir des données sur la réalité du Maroc, ainsi que l’avenir », poursuit M. Lahlimi qui revient à la question de rémunération. « En 2014 tous ceux qui ont fini leur mission ont été payés. Personne n’a formulé de revendication. Des régies au niveau des communes ont été créées avec le concours de la Trésorerie générale. Cette fois-ci et c’est mieux, dès que la tablette de travail est remise, le paiement sera fait », tranche-t-il en livrant d’autres détails sur l’appel à candidatures qui sera ouvert jusqu’au 27 février sur www.candidature-recensement.ma. Celle-ci étant accessible à tout Marocain âgé de 20 ans et plus, titulaire d’un diplôme d’études supérieures équivalent à un bac +2 minimum, ainsi qu’aux fonctionnaires et retraités. 200.000 candidats seront présélectionnés pour recevoir une formation à distance sur 3 mois, avant la sélection définitive des 55.000 enquêteurs qui bénéficieront d’une formation en présentiel durant le mois d’août. De plus, il revient sur les formulaires.

Un 2ème formulaire plus détaillé

Sur les deux types de formulaires, soit un questionnaire court destiné à l’ensemble des ménages, un autre plus long sera, d’après lui, « adressé à tous les ménages des communes comptant moins de 2.000 foyers, et à 20% des ménages des communes de plus de 2.000 foyers ».
Comme le révèle le haut-commissaire, ces ménages seront choisis par «un système informatisé sans intervention». «Cet échantillon est conçu en consultation avec un expert international », poursuit-il à propos de ce 2ème formulaire dont les questions seront posées lors de cette opération qui marque également une rupture avec les recensements précédents de par cette numérisation complète. De surcroît, l’éminent responsable s’arrête sur l’évolution de l’opération.
Une cartographie réalisée à 92%
« Les cartographies numérisées, de par une solution développée au niveau interne, ont permis de diviser le territoire national en 37.000 zones de recensement. Le taux d’évolution dans ce sens a évolué à hauteur de 92% à ce jour », révèle M. Lahlimi. Mieux encore, il ressort la réalisation déjà d’une domiciliation cartographique des constructions économiques. L’objectif étant de créer « une base de données intégrale des activités socio-économiques voire culturelles ». «Ce qui offrira des données sur les sites des activités, infrastructures et équipements sociaux ainsi qu’une référence pour la planification régionale, intercommunale et communale», ajoute-t-il en rappelant dans ce sens un taux d’avancement de 66%.

Articles similaires

ActualitéUne

8ème semaine nationale de l’artisanat : La Maison de l’artisan et Barid Al Maghrib renforcent leur partenariat

Soutenir la compétitivité des acteurs de l’artisanat, tel est l’objet des deux...

EconomieUne

Grâce à ses atouts riches et diversifiés : Le Nord mise sur le tourisme multidimensionnel

La ville du détroit est promise à un bel avenir dans ce...

AutomobileUne

La nouvelle Kia citadine conjugue modernité et audace

La nouvelle Kia Picanto débarque sur le marché marocain. Disponible à partir...

Société

Organisé à Salé par l’atelier Inex by Chaoui Bois : Un souk solidaire met en avant l’artisanat marocain

L’artisanat marocain célébré par l’atelier Inex By Chaoui du 23 au 25...