Abus et exploitation en ligne des enfants : Le Maroc se dote d’un nouveau portail à travers Internet Watch Foundation

Abus et exploitation en ligne des enfants : Le Maroc se dote d’un nouveau portail à travers Internet Watch Foundation

Pour protéger les enfants contre les abus et l’exploitation en ligne, un nouveau portail vient d’être lancé, aujourd’hui, par Internet Watch Foundation, en coopération avec le CMRPI et le Conseil de l’Europe.

Avec ce programme propre au pays et baptisé, «Maroc Cyber confiance», le Maroc devient le 45ème pays du monde disposant d’un portail mis en place par IWF dans le monde, le 13ème en Afrique et le tout premier dans la région de l’Afrique du Nord. Concrètement, le portail permettra aux citoyens marocains de signaler de façon sécurisée et anonyme les images et vidéos d’abus sexuels à l’encontre des enfants diffusés sur Internet. «Les contenus signalés seront analysés par des experts de IWF grâce à l’usage de technologies modernes et efficaces en vue de les supprimer et d’empêcher que ceux-ci ne réapparaissent en ligne, sans préjudice de poursuites pénales des auteurs, les contenus en question étant signalés aux autorités locales et mis à leur disposition pour engager les procédures judiciaires», expliquent les responsables du programme. Il faut dire que la propagation sur Internet d’images et de matériels d’abus sexuels d’enfants est un phénomène mondial. Et à travers cette coopération internationale renforcée, le Maroc engage sa responsabilité, pour aller à l’encontre d’un tel phénomène. Le Royaume bénéficiera, ainsi, d’un outil technologique pour protéger les enfants contre les abus et l’exploitation sexuels en ligne.

Pour rappel, la Convention du Conseil de l’Europe sur la protection des enfants contre l’exploitation et les abus sexuels (Convention de Lanzarote), à laquelle le Maroc a manifesté son souhait d’adhérer, impose la criminalisation de tous les types d’infractions à caractère sexuel perpétrés contre des enfants. «L’article 23 de la Convention érige en infraction pénale la sollicitation d’enfants à des fins sexuelles par le biais des technologies de l’information et de la communication («grooming»)», expliquent les responsables. L’Internet Watch Foundation (IWF) est une organisation au Royaume-Uni qui se veut indépendante et qui cherche à lutter contre les contenus illégaux sur Internet. La fondation travaille en collaboration avec les services de police et les fournisseurs d’accès à Internet à qui elle transmet une liste noire (blacklist) de contenus potentiellement illégaux, qui est ensuite utilisée par de nombreux FAI anglais pour en censurer l’accès à leurs clients. Elle a été créée au départ pour combattre la pornographie enfantine ; puis elle a étendu ses actions à la lutte contre les contenus racistes et criminels sur Internet.
Au Maroc, la chasse aux sorcières a commencé…

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *