ADL prépare son congrès national

En dépit de son échec lors des élections législatives du 27 septembre, le Parti de l’Alliance des libertés (ADL), qui n’a eu que quatre sièges à la Chambre des représentants, s’estime en mesure de voir l’avenir avec optimisme. Selon des estimations de ses cadres, l’ADL a pu obtenir environ 130.000 voix, un nombre qui dépasse ceux de bon nombre de nouveaux partis, dont la Gauche socialiste unifiée. Dans le même registre d’acquis, ses quatre élus sont restés fidèles à leur parti et «ont refusé les offres» qu’ils ont reçues pour changer d’appartenance partisane.
Dans un entretien avec son coordinateur, Abdessadek Morchid estime que le parti se porte bien ; et ce malgré les problèmes qu’il a rencontrés lors des dernières échéances électorales, en raison de la complexité du mode de scrutin de liste. Mais, cela ne l’empêche guère d’insister sur la « transparence consensuelle de ces élections, qui se sont déroulées dans des conditions saines malgré certains cas de dérapage.
Pour ce qui est de la situation organisationnelle du parti, M. Morchid fait part de la structuration de quelque 50 sections provinciales, sans compter les sous-sections qui couvrent les espaces communaux, comme c’est le cas pour la section de Casa-Anfa qui embrase l’espace territorial de quatre communes.
Dans cet élan de rayonnement structurel et politique, il annonce la tenue des congrès locaux de Casa – Anfa, il y a une dizaine de jours, de Tiznit et laâyoune , samedi dernier, et d’Al Fida – Casa, dimanche 22 décembre. Le Congrès de Béni- Mellal aura lieu le 26 décembre 2002, et ceux de Safi et Tétouan sont prévus pour le 28 du même mois. Et de préciser que cette dynamique s’inscrit dans le cadre des préparatifs pour le premier congrès national du parti, prévu pour le mois de janvier prochain.
Un congrès qui aura pour tâche de mettre au point les dispositions du règlement interne de l’ADL et d’enterrer l’état provisoire de l’ensemble de ses structures et instances. Dans le même ordre, les représentants de cette formation assistent aux réunions de la commission technique chargée des élections et préparent à cet effet un mémorandum qui sera adressé aux autorités compétentes. Pour ce qui est de l’action parallèle à celle entreprise au sein du Parlement, la section d’Anfa organise dans les jours qui viennent un séminaire sur la loi de Finances pour l’année 2003.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *