Ahmed Souhoum : Un grand maître du Malhoun s’en va

Ahmed Souhoum : Un grand maître du Malhoun s’en va

Le milieu artistique est en deuil.

Haj Ahmed Souhoum, une figure du Melhoun au Maroc, est décédé jeudi à Salé à l’âge de 84 ans des suites d’une longue maladie, apprend-on auprès de sa famille. Né en 1936 dans la ville de Fès, feu Haj Ahmed Souhoum est considéré comme l’un des plus grands poètes du Melhoun durant la deuxième moitié du siècle dernier, ayant consacré sa vie à faire connaître cet héritage artistique qui a eu un grand impact sur la chanson et le théâtre marocains. Le défunt a intégré, au début des années soixante, la Radio nationale où il a produit un ensemble d’émissions radiophoniques et télévisées comme «Avec le patrimoine» et «la littérature populaire», comme il a contribué à enrichir le répertoire musical du Melhoun par plusieurs poèmes. Dans le cadre de l’encyclopédie du Melhoun, publiée par l’Académie du Royaume du Maroc, le 11ème recueil a été dédié aux poèmes du regretté qu’il avait produit durant plus de 60 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *