970x250

Aïcha Ech-Chenna, la mère courage, n’est plus

Aïcha Ech-Chenna, la mère courage, n’est plus

On la surnommait «Mère courage» ou «Mère Teresa».

La grande militante associative Aïcha Ech-Chenna est décédée ce 25 septembre à l’âge de 81 ans à l’hôpital Cheikh Khalifa. Née à Casablanca en 1941, elle part vivre à Marrakech avant de revenir à Casablanca en 1953. Orpheline de père très tôt, elle fait des études d’infirmière puis travaille comme animatrice d’éducation sanitaire et sociale. Fondatrice et présidente de l’association Solidarité féminine, elle a consacré toute sa vie à défendre les mères célibataires et leurs enfants. Le déclic a lieu alors qu’elle n’avait que 17 ans où elle voit pour la première fois des enfants abandonnés.

Une rencontre qui va marquer un véritable tournant dans sa vie. Elle sera récompensée pour son combat inlassable pour la promotion des droits des femmes et des enfants. Elle sera décorée de l’insigne de chevalier de la légion d’honneur par l’ambassadeur de France au Maroc, Charles Fries. Cette distinction fait suite à l’Opus Prize qu’elle a reçu aux Etats-Unis en 2009. En 2000, Aicha Ech-Chenna reçoit la médaille d’honneur, remise par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Elle a reçu, entre autres, de nombreux prix dont le Prix des droits de l’Homme de la République française (1995), le Prix Grand Atlas (1998), le Prix Elisabeth Norgall (2005).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *