Aïd Al Adha : Plus de 1.700 vétérinaires publics et privés mobilisés

Aïd Al Adha : Plus de 1.700 vétérinaires publics et privés mobilisés

En vue de garantir le bon déroulement de cette célébration religieuse

L’Ordre national des vétérinaires pleinement engagé pour réussir l’opération d’Aïd Al Adha. Dans le cadre des préparatifs de cette célébration religieuse, l’Ordre, à travers ses composantes publique et privée, chacune selon ses attributions, a réitéré sa mobilisation pour garantir le bon déroulement de cette fête. «À l’instar des années précédentes, conscients de leurs rôles dans la protection de la santé publique d’une part et celle du cheptel national d’autre part, plus de 1.200 vétérinaires du secteur privé et 500 du secteur public travaillent activement pour maintenir le statut sanitaire des petits ruminants à un niveau très satisfaisant», relève-t-on d’une récente communication de l’Ordre national des vétérinaires. L’action de l’Ordre se décline en quatre interventions.

Elle porte, en effet, sur l’encadrement sanitaire des élevages des animaux destinés à la consommation, l’incitation des éleveurs à adhérer massivement à l’opération d’enregistrement et d’identification des ovins et caprins destinés à l’abattage le jour de l’Aïd ainsi que sur le contrôle des aliments et de l’eau d’abreuvement destinés aux animaux tout en sensibilisant les éleveurs aux bonnes pratiques alimentaires du cheptel. La quatrième intervention consiste en l’utilisation raisonnée des médicaments vétérinaires prescrits en invitant les éleveurs à s’abstenir de pratiquer l’automédication et à respecter les délais d’attente recommandés.

L’Ordre rappelle par ailleurs que «tous les vétérinaires, assurant quotidiennement le contrôle sanitaire et qualitatif des abattages au niveau des différents abattoirs du Royaume, seront mobilisés pour assurer la permanence instaurée par les services vétérinaires lors des journées de l’Aïd afin de répondre aux appels des citoyens et à leurs questionnements en vue de garantir de meilleures conditions de déroulement de cette fête religieuse». Et de conclure «par un appel aux citoyens afin de respecter les conseils sanitaires se rapportant à l’achat et au sacrifice de l’animal, à la découpe de la carcasse et à la conservation des viandes».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *