Société

Amendis confirme son engagement

© D.R

La réutilisation des eaux usées traitées, grâce aux trois stations d’épuration de TamudaBay à Tétouan, de Boukhalef I et de Boukhalef II à Tanger, permet l’arrosage de 80% des espaces verts et des terrains de golf dans les deux villes de Tanger et Tétouan.

Dans un contexte de stress hydrique, Amendis conforte sa position d’acteur majeur dans la gestion durable des ressources en eau dans les périmètres de son intervention au Nord. Selon la filiale de Veolia Maroc, la réutilisation des eaux usées traitées (REUSE), grâce aux trois stations d’épuration de TamudaBay à Tétouan, de Boukhalef I et de Boukhalef II à Tanger, permet l’arrosage de 80% des espaces verts et des terrains de golf dans les deux villes de Tanger et Tétouan. «Vu la situation de stress hydrique et conformément à la stratégie nationale de l’eau, Amendis a mis en place un plan d’action pour assurer la gestion rationnelle des ressources en eau et garantir l’accès en eau potable pour la population», a fait savoir la même source.
Dans le cadre de ce plan d’action, Amendis a pris plusieurs initiatives en se basant sur ses expertises techniques, pour favoriser la préservation des ressources en eau. La filiale de Veolia Maroc mène des campagnes de sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l’eau, et ce à travers ses pages sur les réseaux sociaux (X (ex-Twitter), Facebook, Instagram et linkedIn), des affiches dans ses agences commerciales, des messages ciblés sur les factures,… Les responsables d’Amendis organisent également des rencontres et des séances de sensibilisation au profit des représentants de la société civile, des associations des quartiers, des élèves des établissements scolaires,… «Depuis l’annonce de cette situation de stress hydrique, Amendis a procédé à l’organisation des peintures murales dans les espaces publics et avec des messages pour sensibiliser les citoyens à la rationalisation de la consommation de l’eau», a-t-on rapporté, faisant remarquer qu’Amendis a saisi l’occasion pendant l’opération des plages propres, organisée pendant la précédente période estivale, pour mener des campagnes de sensibilisation à la préservation des ressources naturelles au profit des estivants.
D’un autre côté, la filiale de Veolia Maroc a réussi à gagner le pari, en intégrant en un temps record les deux villes de Tanger et Tétouan parmi les zones en tête en matière de Réutilisation des eaux usées traitées (REUSE) dans l’arrosage des espaces verts. Cette REUSE intervient dans le cadre d’une stratégie plus large au niveau national. Le recours à ce moyen d’irrigation permet d’atteindre des économies importantes en eau potable. D’ailleurs, Amendis a pour ambition de couvrir 100% des espaces verts et des terrains de golf par la REUSE dans les deux villes de Tanger et Tétouan.
Rappelons que depuis l’entrée en vigueur en 2002 du contrat la liant à la commune de Tanger, la filiale de Veolia Maroc a toujours mis les enjeux environnementaux et sociétaux au cœur de ses préoccupations et la REUSE rentre dans le cadre de l’objectif du groupe d’être le leader mondial de la transformation écologique.

Articles similaires

SociétéUne

Le CHU de l’UIR ouvrira ses portes fin 2025

Un prêt de 681 MDH pour financer la construction de l’hôpital universitaire

SociétéUne

Protection des données : La CMR renforce sa sécurité

Ce projet vise à renforcer la sécurité d’accès au réseau moyennant l’utilisation...

SociétéUne

Annulation des créances dues à la CNSS au titre de l’AMO : Le rappel de la Comader aux agriculteurs

L’AMO revêt un caractère obligatoire auquel doit souscrire chaque citoyen.

Société

Partenariat alimentaire : 350 paniers et 10.0000 repas distribués par Unilever et Jood durant le Ramadan

Unilever Maroc et l’association Jood dressent le bilan de leur partenariat alimentaire...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus