Société

AMO étudiants : Comment ça va fonctionner…

La couverture médicale pour étudiants arrive. Le Conseil de gouvernement vient d’adopter le projet de loi relatif au Régime d’assurance-maladie obligatoire (AMO) pour les étudiants. Après l’assurance-maladie obligatoire pour les salariés et le Ramed pour les démunis, l’Exécutif tente ainsi d’élargir la couverture médicale à une nouvelle catégorie.

Bien évidemment, le texte mis dans le circuit d’adoption par le gouvernement fixe des conditions d’éligibilité au nouveau régime. Géré par la CNOPS (Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale), le régime en question est destiné à tous les étudiants marocains et étrangers inscrits dans l’un des établissements d’enseignement supérieur à travers le pays.

Les frais seront totalement pris en charge par l’Etat pour les étudiants des universités et instituts publics en plus des établissements de la formation professionnelle. Les jeunes inscrits dans les écoles ou les instituts de formation professionnelle du secteur privé devront pour leur part s’acquitter d’une cotisation forfaitaire.

Les bénéficiaires pourront profiter du même panier de prestations médicales prévues pour les fonctionnaires de l’Etat. Le projet prévoit une limite d’âge pour les étudiants fixée à 30 ans pour tous ceux justifiant d’une inscription régulière dans un établissement d’enseignement supérieur.

Les étudiants déjà couverts par une assurance ou les ayants droit d’un quelconque régime de couverture ne seront pas éligibles. Sur le plan financier, le projet de loi fixe plusieurs sources de financement. C’est l’Etat qui doit supporter les plus gros du budget à travers le paiement du total des cotisations des étudiants du secteur public. Les cotisations des étudiants du privé ainsi que les dons et recettes complètent le financement.

Difficile, cependant, d’avoir une idée plus précise sur la pérennité du financement du régime. Les responsables espèrent le déploiement du régime dès la rentrée universitaire prochaine même si des doutes planent sur la date du démarrage effectif de l’AMO pour étudiant sachant que le projet de loi devra passer tour à tour par les deux Chambres parlementaires avant son entrée en vigueur.

Ce qui est sûr en tout cas, c’est que la mise en place de cette couverture médicale devra trouver une bonne place dans le bilan du gouvernement actuel avant les élections législatives de 2016. A noter enfin que les universités marocaines comptaient à fin 2014 pas moins 657.000 étudiants. Si l’on comptabilise les nombres des stagiaires dans les établissements de la formation professionnelle ainsi que les étudiants dans les écoles du secteur privé, le nombre total peut facilement dépasser un million de personnes. Toutefois, l’élimination des cas déjà couverts par un autre régime ou une assurance fait retomber le nombre des candidats potentiellement éligibles à l’AMO pour étudiant à 500.000 personnes. 

Articles similaires

SociétéUne

Autonomisation des femmes : Plus de 80.000 bénéficiaires du programme «GISSR»

Plus de 83.000 femmes se sont inscrites dans toutes les régions et...

SociétéUne

Sensibilisation à la sécurité routière à Beni Mellal

Des mesures pour réduire le nombre des accidents de la circulation  

Société

«Data-Tika» de la CNDP : L’ONDH adhère au programme

L’Observatoire national du développement humain et la Commission nationale de protection des...

Société

Relifting pour les marchés et souks de Tanger

Projets socio-économiques prévus dans le cadre du PAC 2022-2027

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux