Assurance : Résilience et performance semestrielle avérées

Assurance : Résilience et performance semestrielle avérées

Le chiffre d’affaires du secteur s’est consolidé de 4,6%

Les assureurs défient la crise sanitaire et réussissent le premier semestre de l’année. La résilience a été au rendez-vous au titre des six premiers mois de l’année. Bien que le parcours ait été relativement difficile, l’ensemble des agrégats ont été sécurisés et par conséquent une bonne performance a été atteinte dans un contexte économique morose et incertain.
La situation liminaire du secteur arrêtée au titre des six premiers mois de l’année confirme cette tendance. Se référant à une récente publication de l’Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale, le secteur a réalisé un chiffre d’affaires en hausse à fin juin 2020. Se situant autour de 27,3 milliards de dirhams, les primes émises dans ce sens se sont affermies atteignant ainsi un taux de progression de l’ordre de 4,6%.
Cette ventilation positive s’inscrit, compte tenu de la conjoncture actuelle, en ralentissement par rapport à la progression observée à la même période de l’année précédente (+8,8%). Commentant la performance atteinte au premier semestre 2020, l’ACAPS l’attribue à la croissance marquée des acceptations, lesquelles ont progressé de 58,8% comparé à une année plus tôt. «Cette augmentation s’explique par l’apport des acceptions relatives à la garantie des évènements catastrophiques (+388 millions de dirhams), par la hausse des acceptations des affaires étrangères (+232 millions de dirhams) et par la croissance des acceptations des affaires marocaines (+271 millions de dirhams)», peut-on relever de l’ACAPS. Les affaires directes ont affiché pour leur part une timide progression. Elles ont ainsi évolué de 1,5%, soit un niveau largement inférieur au taux de croissance moyen des dix dernières années (+7,5%).
«Cette dynamique est entretenue par les supports en Unités de compte qui marquent une nette progression de 54,6%, à 713,4 millions de dirhams», commente l’ACAPS à ce propos. Et d’ajouter que «leur part dans les émissions vie s’élève désormais à 6,6% contre 4,4% un an auparavant». Le secteur a par ailleurs réalisé une collecte de produits d’épargne de l’ordre de 8,5 milliards de dirhams, en amélioration de 1,4% par rapport au premier semestre 2019.
S’agissant de l’évolution des assurances non-vie au premier semestre, elles ont timidement évolué marquant ainsi une hausse de 0,4%. On observe à cet effet une baisse de 4,1% des assurances automobiles. Les assurances «accidents du travail» se sont pour leur part repliées de 4,2% au moment où celles des accidents corporels se sont rétractées de 0,6%. En parallèle, l’assurance «incendie et éléments naturels» a affiché une nette progression évaluée à 16,9% en glissement annuel. A fin juin 2020, les prestations et frais du secteur des assurances se sont établies à 19,5 milliards de dirhams, en repli de 2,8% comparé à la même période de l’année précédente. L’essentiel de ce chiffre est porté par les assureurs directs. Ils y ont contribué à hauteur de 18,2 milliards de dirhams. Une participation qui marque une baisse de 5,8% à un moment où les réassureurs exclusifs ont vu leurs prestations se consolider de 73% atteignant à fin juin les 1,3 milliard de dirhams.
Une amélioration qui s’explique par l’augmentation des provisions pour sinistres à payer non-vie sur les affaires facultatives marocaines et les traités étrangers. Notons que les frais des assurances vie se sont chiffrés à 11,2 milliards de dirhams, en hausse de 1,6%. Celles de l’activité non-vie se sont dépréciées de 8,3% revenant à fin juin à 8,3 milliards de dirhams.

Légère amélioration des fonds propres

41,6 milliards de dirhams est le montant global des fonds propres du secteur des assurances au premier semestre 2020. Ce chiffre marque une progression de 0,9%. Elle est due au renforcement des fonds propres des assureurs directs ayant atteint à fin juin les 38,6 milliards de dirhams contre 38,2 milliards de dirhams réalisés à fin décembre 2019. En revanche, le résultat net du premier semestre s’est contracté de 21,9% pour revenir à 2,1 milliards de dirhams. A cet effet, le résultat net des assureurs directs a régressé de 25,2% se situant autour de 1,9 milliard de dirhams. Une baisse qui s’explique par la diminution de 1,3 milliard de dirhams des produits nets de placements du fait de la baisse du marché boursier. Pour leur part, les réassureurs exclusifs ont vu leur résultat net s’affermir de 43,4% atteignant à fin juin 2020 les 180,4 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *