Au titre de l’année 2020 / CIMR : Les provisions techniques progressent de 7,7%

Au titre de l’année 2020 / CIMR : Les provisions techniques progressent de 7,7%

La CIMR vient de dévoiler ses résultats financiers de l’exercice 2020 ainsi que les résultats du bilan actuariel faisant état d’une hausse de 7,7% de ses provisions techniques.

Celles-ci s’élèvent à environ 67 milliards de dirhams à fin 2020 contre 62, 252 milliards de dirhams durant l’exercice 2019. Pour sa part, l’excèdent d’exploitation atteint près de 4,76 milliards de dirhams enregistrant un recul de 23,5% comparativement à la même période de l’exercice précédent qui avait comptabilisé un résultat de 6, 22 milliards de dirhams. L’année 2020 a enregistré 374 nouveaux adhérents au profit de 5 536 affiliés. «Par ailleurs, le nombre des affiliés à la CIMR a progressé de 4,89%, atteignant un effectif global de 733 843, répartis entre actifs cotisants, au nombre de 379 879 et ayants droit, au nombre de 353 964.

Ainsi, le nombre d’actifs cotisants a progressé de 1,17% par rapport à 2019. En 2019, 185 753 personnes ont bénéficié d’une prestation de la part de la CIMR», relève la même source. Au titre de l’année 2020, les produits du patrimoine et plus-values, nets des charges, des pertes et des dotations et reprises sur provisions pour dépréciation de titres, se chiffrent à 2, 23 milliards de dirhams contre 3, 348 milliards de dirhams en 2019, enregistrant un repli de 39%. A ce stade, le portefeuille CIMR est de 74, 427 milliards de dirhams en valeur de marché. Il faut dire que l’année 2020 a été marquée par la crise sanitaire qui a causé de fortes répercussions dans de nombreux secteurs d’activité et sur de nombreuses institutions.

Au niveau de la CIMR, cet impact s’est traduit par la réduction des contributions du fait de la baisse de l’emploi, la réduction des contributions en raison des suspensions temporaires des adhésions, la réduction des revenus financiers survenue suite au report et à l’étalement du paiement des contributions, et le provisionnement des participations à cause du fléchissement du marché financier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *