970x250

Barrages : Un léger mieux !

Barrages : Un léger mieux !

Le taux de remplissage est de 34,3% au niveau national

La situation des barrages au Maroc s’est légèrement améliorée mais elle reste toujours préoccupante comme l’attestent les chiffres de la Direction générale de l’hydraulique relevant du ministère de l’équipement et de l’eau. A la date du 18 avril 2022, le taux de remplissage des barrages au niveau national est de 34,3% alors qu’à la même date en 2021, ce taux avait atteint 51,4%. Actuellement, les réserves se situent à 5,52 milliards de mètres (5525,2 Mm3) pour une capacité globale de 16,12 milliards de cubes (16.122,6 Mm3).

Certains barrages sont dans une situation alarmante avec un taux de remplissage en dessous des 10%. C’est notamment le cas du barrage Abdelmoumene qui affiche un taux de remplissage de seulement 3%. Idem pour les barrages Al Massira (8,2%), Hassan II (8,9%), Injil (3,4%). Concernant la situation des autres barrages, le barrage d’Al Wahda, plus grand barrage du Maroc, affiche un taux de remplissage de 58,1%. Quant au 3ème plus grand barrage, à savoir Bin El Ouidane, son taux de remplissage est de seulement 14%. D’autres barrages affichent des taux de remplissage très satisfaisants. C’est notamment le cas du barrage de Tanger-Méditerranée (100%), le barrage Nakhla (100%), Smir (100%), Bouhouda (100%), Sidi Said Maachou (99,6%), Chefchaouen (94%), Acharif Al Idrissi (89,9%), Sidi Driss (89%), Allal El Fassi (86,9%). Pour rappel, le Maroc figure parmi les 20 pays les plus «stressés» au monde en termes de disponibilité de ces ressources. Les eaux superficielles et souterraines mobilisées sont utilisées principalement dans l’irrigation (jusqu’à 88%), la fourniture d’eau potable et la satisfaction des besoins des autres secteurs économiques (jusqu’à 12%).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.