Société

Bientôt une loi pour protéger les personnes souffrant de troubles mentaux

Après l’évacuation de Bouya Omar, nouvelle avancée sur la question de la santé mentale. Le projet de loi n°71-13 relatif à la lutte contre les troubles mentaux et à la protection des droits des personnes atteintes de ces troubles vient d’être soumis aux membres du gouvernement en vue de son approbation. 

Il s’agit d’un texte très attendu visant à protéger les droits fondamentaux et les libertés des personnes souffrant de troubles mentaux.

Le projet prescrit, entre autres, le respect de la dignité et de la vie privée des personnes concernées, leur traitement dans l’environnement le moins restrictif possible ou encore le respect du consentement préalable desdites personnes ou de leurs proches.

Selon les termes de cette loi, les établissements de santé mentale seront soumis à des opérations d’inspection qui peuvent être effectuées par les officiers de la police judiciaire ou des inspecteurs spécialement commissionnés à cet effet. Le texte prévoit, par ailleurs, la création d’une commission nationale de suivi qui élaborera annuellement un rapport sur la situation de la santé mentale au Maroc.

Rappelons que la loi qui régit actuellement la question de la maladie mentale est le dahir n° 1-58-295 datant de 1959. Bien qu’avant-gardiste dans son temps -le Maroc faisait partie des rares pays disposant d’une législation de ce type pendant les années 1960-, ce texte est aujourd’hui devenu obsolète, d’autant plus que le Maroc a ratifié, en 2009, la convention internationale des droits des personnes handicapées.

Articles similaires

SociétéUne

Plus de 2.800 jeunes inscrits à la 3ème édition du Salon d’emploi virtuel

La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc) en partenariat avec ANAPEC...

SociétéUne

400 postes budgétaires pour les personnes en situation de handicap

Les postes réservés aux personnes en situation de handicap dans la fonction...

SociétéUne

Omar Zniber appelle à une réforme du Conseil des droits de l’Homme

Le représentant permanent du Maroc à Genève, Omar Zniber, a réitéré lundi...

SociétéUne

Un nouveau cahier des charges pour les crèches publiques et privées

Un cahier des charges à l’intention des crèches publiques et privées sera...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux