Bourse d’études : 400 000 bénéficiaires en 2021

Bourse d’études : 400 000 bénéficiaires  en 2021

Le budget alloué s’élève à 2,39 MMDH

Le budget alloué aux bourses d’études est en hausse. Celui-ci est passé de 1,6 milliard de dirhams en 2017 à 2,39 MMDH en 2021. Le ministère a ainsi revu à la hausse le budget alloué aux bourses, suite à la suspension des services de restauration et d’hébergement (soit 200 millions DH accordés sous forme de bourses au profit des étudiants). Ce budget a permis d’octroyer 155.000 bourses supplémentaires au profit de nouveaux étudiants au titre de l’année universitaire 2020-2021, pour atteindre quelque 400.000 étudiants boursiers, contre 329.000 en 2017. A noter que le nombre de boursiers en master et doctorat avoisine les 30.000. Le Conseil de gouvernement avait adopté le 18 juin dernier le projet de décret N° 2.20.407 modifiant et complétant le décret 2.18.512 du 15 mai 2019, fixant les conditions et modalités du versement aux étudiants des bourses d’études et les conditions et modalités de mise des crédits réservés à ces bourses à la disposition de l’Office national des œuvres universitaires, sociales et culturelles. Le projet de décret stipule la distribution des bourses allouées à la préparation des diplômes de docteur en médecine, de docteur en pharmacie, de docteur en médecine dentaire, de docteur vétérinaire, d’ingénieur d’Etat, d’architecte ou de diplôme d’institutions de commerce et de gestion, pour les étudiants qui poursuivent leurs études au Maroc.
Concernant les conditions d’octroi des bourses d’études, pour le cycle de licence, il est principalement question du critère social, tandis que pour le cycle de master, le critère académique est également pris en compte. En ce qui concerne le cycle de doctorat, il est seulement question du critère académique. Ce nouveau décret permettra ainsi de faire bénéficier un grand nombre d’étudiants et garantir une transparence totale dans la gestion et l’octroi de ces bourses. . Pour ce qui est du montant des bourses d’études. Pour le premier cycle, le montant annuel de la bourse est de 6.334 DH versé en trois tranches : 1.900,2 DH au 1er trimestre, 1900,2 DH au 2ème et 2.533,6 DH au troisième. Pour le deuxième cycle (Master), l’étudiant reçoit une bourse annuelle de 7334 DH dont 2.200,2 DH au 1er trimestre, 2.200,2 DH (2ème) et 2.933,6 DH (3ème). La bourse du cycle doctorat est de 12.154 DH par an pour une durée maximum ne dépassant pas 36 mois. Celle-ci est également versée en trois tranches, à savoir 3.038,5 DH pour chaque trimestre.

Bourse d’excellence : L’Université Mohammed V de Rabat en tête

Le Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST) a rendu publics les résultats des délibérations de la Commission d’évaluation des bourses d’excellence de recherche tels qu’ils ont été validés par le Comité national des bourses d’excellence (CNBE), réuni le lundi 12 avril 2021. L’édition 2021 a été marquée par 72% des boursiers en sciences exactes et naturelles (44 en sciences de l’ingénieur, 42 en informatique, 36 en biologie, 35 en physique, 33 en chimie, 16 en mathématiques et 9 en géologie), et de 28 % des boursiers en sciences humaines et sociales (16 en droit, 48 en économie et gestion et 21 en lettres). Il est important de signaler que pour l’édition 2021, 73% des boursiers sont des femmes. La répartition des 300 attributaires de la bourse d’excellence de recherche édition 2021 par institutions est présentée comme suit: UM5R (52 bourses), UH2C (49 bourses), USMBA (37 bourses), UAE (31 bourses), UIZ (26 bourses), UCA (22 bourses), USMS (20 bourses), UMP (17 bourses), UIT (13 bourses), UCD (8 bourses), IAV (7 bourses), UHP (7 bourses), UMI (6 bourses), INSEA (4 bourses), INPT (1 bourse). Selon les responsables, ce dispositif vise à promouvoir la recherche dans les institutions d’enseignement supérieur et de recherche au Maroc, et pour encourager les excellents étudiants à poursuivre des études doctorales. Dans ce sens, le CNRST octroie annuellement 300 bourses de recherche d’excellence d’un montant de 3000 dirhams par mois pour une durée de 3 ans. Pour rappel, dans le cadre de la politique du soutien à la recherche scientifique, le ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la formation des cadres, le ministère des finances et le CNRST avaient signé, le 23 mai 2003 une convention de gestion du Programme des bourses d’excellence de recherche (PBER). Cette convention dont la gestion fut confiée au CNRST a été révisée en mars 2011 et en octobre 2013. Le PBER consistait, initialement, à faire bénéficier, chaque année et pour une durée de 36 mois, 200 étudiants inscrits en 1ère année de doctorat d’une bourse de recherche d’un montant de 2300 Dh par mois. A la suite des révisions de la convention, le nombre des bénéficiaires est passé à 300 doctorants et le montant de la bourse s’est vu augmenter à 3000DH/mois.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *