Société

Briser le mur du silence pour faire face à l’exclusion

Sous le thème «Vers une gouvernance intégrée pour la lutte contre la violence basée sur le genre » a été organisée la 2ème conférence internationale, les 5 et 6 décembre 2023 à Beni Mellal, et ce en collaboration entre plusieurs parties.

A l’inauguration de cette conférence internationale, la représentante du ministère de la solidarité, de l’insertion sociale et de la famille, Souad Kaji, a mis l’accent sur l’importance de l’organisation de cette rencontre qui coïncide avec le lancement de la 21ème campagne nationale de lutte contre la violence faite aux femmes et de la réforme du code de la famille conformément aux Hautes Orientations Royales. Et d’ajouter : «La 21ème campagne nationale contre la violence à l’égard des femmes est une étape cruciale qui s’assigne pour objectif de donner naissance à un environnement où la violence contre les femmes n’a pas droit de cité. Notre pays a réalisé d’énormes progrès et a ouvert des chantiers de grande envergure dans le domaine de la lutte contre la violence faite aux femmes. En collaboration avec tous les partenaires concernés, Le ministère de tutelle déploie des efforts considérables en faisant de la lutte contre la violence basée sur le genre l’une de ses priorités…».
Pour sa part, la vice-présidente de l’Université Sultan Moulay Slimane, Hafida Hanine, a mis en exergue l’importance des Hautes Orientations Royales grâce auxquelles le Maroc a réalisé des exploits dans le domaine de la lutte contre la violence faite aux femmes en soulignant que la loi 103/13 constitue une révolution dans l’arsenal juridique marocain qui a permis d’ouvrir des horizons nouveaux qui protègent la femme contre toutes les formes de violence… Les interventions du président du tribunal de première instance de Kasbat Tadla, Adil Alayssar et du procureur du Roi au même tribunal, Karim Benmoussa, ont porté sur l’ouverture des tribunaux sur leur environnement extérieur tout en participant à la promotion des partenariats avec tous les opérateurs concernés, ces interventions ont mis aussi l’accent sur le rôle joué par la Constitution de 2011 dans l’affermissement de l’égalité entre l’homme et la femme et sur la protection de la femme contre toutes les formes de violence… le procureur du Roi a également mis en exergue les efforts inlassables du gouvernement et de la présidence du ministère public et de tous les autres partenaires qui ne ménagent aucun effort dans la protection des droits de la femme conformément aux Hautes Instructions Royales… Le président du tribunal a fait savoir que 128 dossiers relatifs à la violence à l’égard des femmes ont été présentés au tribunal de Kasbat Tadla en 2020, 125 en 2021, 210 en 2022 et 183 dossiers à fin novembre 2023 et que le taux des dossiers relatifs à la violence faite aux femmes et aux enfants, par rapport à l’ensemble de tous les autres dossiers était de 2,18% en 2020, 1,60% en 2021, 2,40% en 2022 et 4,02% en 2023. M Adil a souligné enfin que cette conférence insufflera une nouvelle dynamique dans la lutte contre la violence basée sur le genre grâce au travail de concertation de tous les partenaires et des opérateurs qui œuvrent dans le même domaine…
Pour le directeur de l’ENCG de Beni Mellal, Taoufik Yahyaoui, la lutte contre la violence basée sur le genre est un investissement dans un grand chantier qui exige un travail de concertation, des campagnes de sensibilisation et l’élaboration de recommandations à même d’éradiquer ce mal social qui porte atteinte à la dignité des femmes et des enfants dans notre société. Il a ajouté que cette deuxième conférence internationale s’inscrit dans le sillage des activités de l’Université Sultan Moulay Slimane et de son ouverture sur son environnement extérieur.
Notons que les interventions des conférenciers ont porté, entre autres, sur la violence à l’encontre des femmes dans les sociétés musulmanes, les violences fondées sur le genre en milieu professionnel, violence et genre à travers «Dans le jardin de l’ogre» de Leila Slimani, déterminations culturelles et sociales de la violence domestique en Roumanie, la violence , paix aquatique et l’imaginaire de la féminité…

Articles similaires

SociétéUne

Pour une période de 20 ans : Casablanca cherche un gestionnaire pour son centre de valorisation des déchets

Caractérisés par une forte humidité (65 à 70%), les déchets ménagers sont...

SociétéUne

Transport mixte : Lancement du programme de renouvellement du parc en avril 2024

Ce programme a pour objectif d’encourager les professionnels du transport routier en...

Société

Laâyoune-Sakia El Hamra: Clôture des concertations régionales avec les enfants autour des droits humains

Les concertations régionales avec les enfants autour des droits humains ont été...

Société

Un moyen de réaliser les meilleures performances personnelles, familiales et professionnelles

Une rencontre organisée par le LICPM et Enactus FST Beni Mellal autour...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus