Campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux

Campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux

Le ministère de la santé et de la protection sociale a lancé une campagne de lutte contre la stigmatisation des personnes atteintes de troubles mentaux, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale.

Prévue du 10 au 17 octobre, sous le slogan «Le trouble mental est un état de santé… la dignité et les droits pour vous et moi», cette campagne a pour but de promouvoir les droits de ces personnes, de démanteler les préjugés associés à leurs troubles et de sensibiliser les proches, les familles et la société à l’importance de les accompagner pour parvenir à leur rétablissement, indique un communiqué du ministère. Cette journée est une occasion pour sensibiliser le grand public et les professionnels de la santé aux problèmes rencontrés par les personnes atteintes de troubles mentaux, en particulier la stigmatisation, souligne le communiqué. Pendant plusieurs siècles, les personnes atteintes de troubles mentaux ont vécu dans des conditions précaires, rejetées et marginalisées par la société, en raison de préjugés et d’attitudes négatives à leur égard, en particulier le fait de les catégoriser en tant que des personnes violentes, impuissantes, démotivées, moralement déficientes et incurables, relève la même source.

Des enquêtes ont montré que les attitudes sociales négatives envers les personnes atteintes de troubles mentaux constituent des obstacles à leur accès rapide au traitement. L’Organisation mondiale de la santé estime que plus de 50% des personnes atteintes de troubles graves ne reçoivent aucun traitement. Ces attitudes affectent négativement leur famille et relations sociales et entravent leur réinsertion. La stigmatisation touche davantage les personnes lorsqu’elle provient des proches et des membres de la famille, tandis que le soutien affectif de l’environnement familial est un pilier essentiel afin de faciliter le rétablissement. Ainsi, l’Organisation mondiale de la santé a recommandé la promotion des droits des patients et a considéré la lutte contre la stigmatisation des troubles mentaux comme l’un des axes principaux dans le domaine de la santé mentale.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *